La rencontre sexy

404Report
La rencontre sexy

Vous êtes assis dans un bar d'hôtel vêtu d'une belle robe bleue maquillée et portant une belle perruque brune aux cheveux longs sachant que vous portez un bas avec une culotte noire à froufrous sous votre robe, vous sentez un porte-jarretelles sexy tenant des bas résille soyeux et doux tout en lissant votre robe pendant que vous vous installez confortablement sur votre tabouret de bar haut en cuir.

Vous me remarquez de l'autre côté du bar, vous souriez, je souris en retour et je demande au barman de vous envoyer un verre avec une carte-clé dans la chambre 6969 avec une note disant de sortir votre cul sexy et pervers de cette pièce dans 15 minutes. Tu me fais un clin d'œil et je souris en retour. Je chuchote au barman de vous donner une bouteille de champagne dans 15 minutes.

Alors que je quitte le bar pour aller dans la pièce, je marche vers toi, mets mon doigt sur tes lèvres pour que tu ne parles pas, je t'embrasse passionnément et caresse tes filets de pêche jusqu'à ta culotte à froufrous et serre fermement tes couilles, tu veux crier mais je te dis d'une voix forte mais calme de ne pas faire de bruit ou je vais devoir te baiser avec la bouteille de champagne dans ton trou serré sans lubrifiant, tu murmures oh j'aimerais cette maîtresse, je dites que je sais que vous le ferez, mais soyez un bon esclave et tous vos désirs se réaliseront. Je lâche lentement tes couilles et remarque que tu as une rage dure dans ta culotte à froufrous, je te fais un clin d'œil en tirant ma main vers l'intérieur de tes cuisses et dis que tu regretteras d'avoir fait rage et que tu t'en vas.

J'arrive à la chambre alors que tu es encore au bar. J'ai placé une gamme d'outils et d'instruments sur la table de chevet. J'allume des bougies et mets du porno à la télé. J'ajuste mes seins sous mon long manteau lorsque vous entrez dans la pièce, je vous dis de sortir de la pièce et de frapper jusqu'à ce que je l'ouvre, dites-vous, mais maîtresse, vous m'avez donné une carte-clé. Je dis mais esclave, tu devrais lire la note maintenant mets-toi à quatre pattes dans le couloir jusqu'à ce que je te dise que tu peux ramper à l'intérieur. Je vous ai laissé patienter un peu. J'ouvre la porte, tu commences à ramper quand je te mets un collier et une laisse. Je vous dis que vous avez été méchant en train de bander dans un lieu public et que vous allez être puni pour cela. Je te promène dans la pièce en te disant d'embrasser mes pieds, je te dis de te lever et d'enlever mon manteau quand ta bouche s'ouvre parce que je porte des bottes hautes noires avec une robe en cuir avec une fermeture éclair de haut en bas et mes seins piquent par. Tu ne peux pas arrêter de me regarder, tu veux toucher mes seins mais je te dis de t'allonger sur le sol. J'ouvre le champagne et prends une grosse seringue sur la table de chevet. Je le place dans la bouteille, le remplis bien et le place dans ma chatte tout en faisant cela Je te dis d'ouvrir la bouche bien et largement, quand la seringue est vide je m'accroupis sur ton visage et ta bouche Je te dis de le boire et lécher ma chatte et ne pas s'arrêter. Tu aimes juste ça. Pendant que tu lèches mes jus sucrés mélangés à du champagne, je sors ta bite et place ta culotte sous tes couilles. Je taquine tes couilles avec une plume douce que j'ai placée à tes côtés. Ta bite est très dure et je pense qu'elle n'a jamais baissé depuis le bar alors je te gifle les couilles en disant que tu es une esclave coquine tu essaies de crier alors que la gifle t'a choqué mais je place ma chatte sur ta bouche et ton visage pour que tu ne puisses pas dis n'importe quoi et tes gémissements à chaque gifle je te dis de me faire jouir sur ton visage tu enfonces ta langue au fond de ma chatte et je joue avec mon clitoris ooohhh je peux sentir que je vais jouir alors je te dis de mettre tes doigts dans mon chatte pour me faire gicler sur ton visage et tu dois goûter chaque morceau. Je gicle partout sur ton visage wow j'adore ça et je m'assieds à nouveau sur ton visage et je frappe fort tes couilles et ta bite parce que tu en as laissé un peu sur ta robe.

Après 5 à 10 minutes de gifles, je m'assieds sur le bord du lit. Je vous dis de vous mettre à quatre pattes et de ramper jusqu'à moi. Je reçois une gorgée de champagne et je te dis de m'embrasser le liquide se mélange dans nos bouches Je prends ton cul et te rapproche, tu vas toucher mes seins que je t'ai dit de ne pas toucher alors je prends une pagaie et te fessée cul sur ta joue droite. Je vous dis de vous pencher en avant je soulève votre robe & pagaie vos joues annonces de gauche à droite 5 fois sur chaque joue. Tu m'as supplié d'arrêter alors je t'ai mis un bâillon-boule dans la bouche. Je place un miroir devant toi pour que je puisse voir ton visage pendant que je suis derrière toi. Je retire lentement ta culotte en montrant tes fesses rouges, ta bite sort si droite. Je te dis que je veux te sucer la bite mais pas encore, tu essaies de parler mais tu ne peux pas à cause du bâillon alors je le sors de ta bouche et te dis de parler tu dis que tu veux que je mette mes lèvres autour de ta bite toi veux me faire bâillonner dessus. Maintenant, esclave, c'est assez et je remets le bâillon. Je prends un fouet en cuir et je te frappe le cul, tu l'aimes. Je vous dis d'écarter vos genoux et de fouetter entre vos jambes sur vos couilles. Je te dis de rester là Je m'assieds sur une chaise devant toi les jambes ouvertes en buvant du champagne Je fume une cigarette car je sais que tu n'aimes pas ça pendant que je fais ça J'ai enlevé ton bâillon-boule, tu racontes moi à quel point tu penses que je suis sexy et comment tu me désires et tu veux me baiser pendant que tu as un plug anal dans ton trou du cul. Je vous dis tout en temps utile. Je finis ma cigarette et te bande les yeux. Je te parle en disant à quel point tu es un esclave méchant. Je prends le bâillon de la balle et je t'entraîne car je veux t'entendre quand je te ferai ma prochaine chose de débauche. Tu m'entends faire quelque chose derrière toi et tu sens un liquide froid sur ton trou de cul et tes fesses Je glisse mon doigt ganté de cuir dans ton trou dedans et dehors gentiment et lentement puis un autre doigt et un autre jusqu'à ce que 4 doigts soient là plus de lubrifiant puis mon autre main je sépare votre trou et injecte plus de lubrifiant. J'arrête d'enlever mes gants et de jouer avec ta bite que tu veux jouir mais je te dis pas aussi. Je marche autour de vous, debout derrière vous, enlevez votre pli aveugle et poussez la sangle sur la bite dans votre trou. Votre visage est incroyable, vous pouvez voir mes seins trembler et sentir la bite s'enfoncer de plus en plus profondément en vous. Lent d'abord puis j'augmente la vitesse. Tu aimes ça alors que je pagaie tes fesses. Je commence à tweek mes mamelons tout le temps en regardant en gardant un contact visuel avec vous dans le miroir. Tu me supplie d'arrêter pour que j'aille de plus en plus profond pouce par pouce. On frappe à la porte alors que je suis au fond de toi je dis à la personne d'entrer sans rater un coup le barman marche dans ta bouche est ouverte. Je vous dis de le garder ouvert. Il a dit qu'il était curieux de savoir ce qui se passait, je lui ai dit de venir, il m'embrasse et descend jusqu'à mes seins. Je lui dis de se déshabiller et de mettre sa grosse bite de 9 pouces dans ta bouche. Vous commencez à protester, je vous crie d'être un bon esclave et de le sucer jusqu'à ce qu'il vienne, vous continuez à dire oui maîtresse, ce qui m'excite à aller plus vite dans et hors de votre trou du cul glissant. Vous vous ouvrez et dedans, la pointe en premier, votre langue savoure le liquide pré-éjaculatoire, je vous dis de le prendre pouce par pouce jusqu'à ce que ses couilles atteignent votre menton, cela vous fait bâillonner mais il le garde au fond de votre gorge. Je vous dis de lécher et de sucer ses couilles, votre amour étant dit quoi faire par moi-même. Je fais glisser la bite hors de ton trou et j'y glisse mon gode en verre. J'enlève la sangle en te regardant apprécier de sucer la bite et les couilles de cet homme avec le gode dans le cul. Wow quelle vue délicieuse devant moi. Je dis au barman de jouir sur mes seins et je vous dis de regarder puis de vous mettre devant moi et de lécher chaque goutte de mes seins tout en y enfonçant votre visage pendant que vous me faites ça le barman joue avec le gode dans ton cul en le tournant et en le faisant glisser. Je lui dis de mettre le plug anal dans ton cul désireux, il le fait. Je te dis d'enlever ta robe et de te tenir dans le coin de la pièce. Je m'assieds sur la chaise, j'ouvre mes jambes et je fais jouer le bar tendre et je me lèche la chatte. Vous devenez jaloux de cela et je peux le voir, alors je vous laisse vous rapprocher pour vous regarder demander si vous pouvez enlever mes bottes et me sucer les orteils. doigts ma chatte jusqu'à ce que je jouisse. Je te fais lécher ma chatte après lui pour que tu goûtes mes jus sucrés. Wow, j'adore ça, tu aimes ça et le barman veut me baiser. Je me suis allongé sur le lit et j'ai exigé que vous fassiez glisser le gode en verre dans ma chatte pendant que le barman effleure mon clitoris après quelques minutes, vous suppliant tous les deux d'être là où se trouve le gode. Je vous dis non à tous les deux car je veux votre bite dans ma bouche. Je bouge sur le lit pour que ma tête pende avec mes jambes écartées Je te dis de glisser ta bite dans ma bouche et qu'il joue avec moi. Je jouis sur son visage et tu supplies de jouir dans ma bouche mais je te crie dessus en te disant de te mettre par terre sale esclave et pour cela je vais te faire le regarder me baiser d'abord maintenant en fait je vais te faire sucer sa bite à nouveau pendant que je te regarde ...... maintenant tu écris le reste mon esclave

Articles similaires

Rythme des rails

Nous sommes sortis de la gare Union vers 20h. Dans la chanson, le train part le matin et arrive le soir. Je suppose que les choses avaient changé depuis que Steve Goodman a pris le train et écrit la chanson. Je pourrais vivre avec ça. Depuis que j'ai entendu pour la première fois Arlo Guthrie chanter The City of New Orleans, je voulais faire ce voyage. Souvent, au travail ou sous la douche, je me retrouvais à fredonner la mélodie. Maintenant, j'étais en fait dans le train légendaire, allant de Chicago à la Nouvelle-Orléans. Nous serions en train de changer de...

262 Des vues

Likes 0

Life's Strange Turns Partie 3

Les étranges tournants de la vie, partie 3 Le lundi et le mardi allaient et venaient, sans rien d'excitant, sauf que Sandy a appelé pour dire qu'elle avait reçu une belle offre sur la maison d'un couple d'environ 30 ans. Ses enfants étaient de retour de chez leur père, donc elle ne pouvait pas venir, mais voulu. J'étais allé au gymnase après le travail lundi, mardi et mercredi, et j'avais discuté avec une jolie femme de ma tranche d'âge qui était intéressante et qui n'avait ni bague ni autre preuve d'engagement. Nous avons parlé, alors que je l'aidais à réajuster une...

228 Des vues

Likes 0

Fat Bastards me viole le cul - histoire 4

Je savais que The Fat Bastard serait là aujourd'hui pour percevoir son loyer et je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Je n'avais pas l'argent, donc j'étais sûr qu'il voudrait encore me baiser, mais je ne savais pas ce qu'il pourrait vouloir d'autre. La première fois qu'il est venu, il m'avait juste baisé lui-même, mais la deuxième fois, il m'avait aussi donné à son fils. Ce serait la troisième fois et je soupçonnais que lui et son fils voudraient encore me baiser, mais je ne savais pas si cela suffirait à couvrir le loyer du mois. J'étais allongé sur mon...

327 Des vues

Likes 0

Sucer et avaler_(1)

Cela faisait longtemps que je pensais à ça, qu'est-ce que ça ferait de sucer un mec ? Qu'est-ce que ça ferait d'avoir une vraie bite qui glisse dans mon cul ? J'ai 39 ans et je suis marié et je n'ai jamais eu cette démangeaison correctement grattée. Bien sûr, ma femme a utilisé des sangles, mais cela ne s'est jamais senti tout à fait bien. Je devais le découvrir alors j'ai commencé mes recherches sur les branchements locaux pour les hommes. Finalement, j'ai trouvé un gars qui était Bi-Curieux et vivait sur place, pour sa vie privée, nous l'appellerons David. David...

634 Des vues

Likes 0

Eddie, la mère de son ami et Betty

June Cleaver était maman de deux jeunes hommes bien élevés, Waldo, 20 ans, et Theo, 19 ans. Elle était votre femme au foyer de banlieue américaine typique qui aimait son mari Ward et était mariée avec lui depuis plus de 32 ans maintenant. June, 53 ans, était empilée avec des seins de 40dd, un gros cul rond et elle était sinueuse. À 5 pieds 9, elle était un grand verre d'eau et c'est pourquoi le jeune Eddie Haskell, convoitait la mère de son meilleur ami. Eddie, 20 ans, avait récemment découvert l'hypnotisme, et il s'est rendu compte qu'il était vraiment bon...

318 Des vues

Likes 0

Juste pour s'en sortir II

La lumière du soleil qui passe par la fenêtre de la chambre me réveille. C'est directement sur mes yeux. En gémissant, je me retourne dans mon sac de couchage et fourre ma tête sous mon oreiller. Une main secoue brutalement mon épaule et Tyler m'enlève l'oreiller. « Lève-toi, Nathalie ! Ne m'oblige plus à te conduire à l'école ! Tyler se plaint exaspéré. Il secoue toujours mon épaule. J'ouvre les yeux et le fixe. Il me fixe et n'arrête pas de me secouer l'épaule. Laisse-moi! je claque, irrité. Il secoue la tête et disparaît dans la pièce principale. Tyler est mon...

276 Des vues

Likes 0

Rite de passage

Rite de passage Chapitre 1 Les jambes de la sœur de Jimmy Smith ont été jetées sur chacune de ses épaules alors qu'il s'enfonçait fort dans son tunnel étroit. En baissant les yeux, il pouvait voir la mousse blanche recouvrant son sexe et le doux brun duveteux de ses poils pubiens. L'air rempli des sons spongieux de sa bite martelant sa chatte humide juteuse. Ses petits seins volaient d'avant en arrière. Ses cheveux bruns mi-longs entouraient son visage en sueur. Ses yeux se fixèrent sur les siens, sa bouche s'ouvrit et un doux miaulement en sortit. Ses hanches pleines se soulevaient...

588 Des vues

Likes 0

Fallout Four Futanari

Fallout Four Futanari Le voilà, Jalbert Brothers Disposal, a déclaré Brand. Paige Carter, grande, mince et aux yeux gris avec des cheveux blonds courts, serrait plus fort son fusil à pipe automatique alors qu'elle regardait la colline vers les bâtiments bas délabrés et fragmentaires et les tas de ferraille. Elle regarda son équipe de pillards avec un air dubitatif. Brand se tenait avec ses jumelles fixées sur l'emplacement, son revolver .44 dans son étui à la hanche, presque caché par l'armure à pointes qu'il portait. Il était stoïque et calme, pour la plupart ; une psychodépendance l'a fait éclater de colère...

596 Des vues

Likes 0

Tatouage

C'est aujourd'hui le jour. J'avais l'intention d'aller le faire depuis quelques mois maintenant et cela ne semblait jamais être le bon moment. Maintenant, l'attente est terminée. Je me tiens devant le salon de tatouage, appréciant le doux mélange d'anticipation et de peur qui m'envahit. Je prends une profonde inspiration et j'ouvre la porte. Lorsque j'entre, je suis momentanément submergé par l'air chaud et la musique séduisante qui semble ne jamais finir. C'est maintenant après les heures de travail alors il est seul dans le studio, se préparant à me tatouer le dos. Au fil des mois où je n'arrivais pas à...

424 Des vues

Likes 0

College Town - Partie 4 - Des adolescents méchants

Adam pouvait à peine regarder Jess qui était assise sur le lit recouverte du sperme d'un autre homme. Il s'assit sur le bord du lit en se demandant pourquoi il n'avait pas encore fui la pièce alors que de grosses gouttes blanches de jus de Jason roulaient du front de sa petite amie, le long de son nez et dans son œil gauche. Il n'était pas tout à fait sûr si sa petite amie avait eu l'intention de l'humilier ou si elle avait juste été prise dans le moment et avait dit et fait des choses qu'elle n'aurait pas dû. Ses...

669 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.