Purement scientifique, partie 2

103Report
Purement scientifique, partie 2

Daniel

Daniel se réveilla au son de son alarme. Il diffusait un morceau de Vampire Weekend, une chanson qu'il avait autrefois appréciée mais désormais simplement associée aux matins. En soupirant, il retira la couette et fut confronté à la vue familière de son bois du matin coincé dans son boxer et il se souvint soudain de la nuit précédente, comment sa couette avait été retirée juste comme ça mais sa bite était sortie et plus difficile que jamais. Daniel, bien sûr, s'en est débarrassé en se masturbant mais il est resté dur après avoir joui. Alors il l'a fait encore et encore jusqu'à ce que sa bite décide qu'elle en avait assez, mais il semble que tout ce dont elle avait besoin était de quelques heures de repos avant de palpiter à nouveau avec intention. En vérifiant son horloge, Daniel vit qu'il n'y avait pas assez de temps pour se branler, se doucher et se rendre à sa conférence et il ne pouvait pas risquer de rater celle-ci.

À contrecœur, Daniel se leva et rassembla sa serviette avant de se précipiter vers la douche, espérant que personne ne verrait l'érection qui refusait de mourir sous sa serviette emmitouflée. En fermant la porte derrière lui, il sentit l'arôme du savon et du shampoing, le shampoing particulier de Sophie. Mais c'était toujours pareil, elle réussissait toujours à prendre la douche avant lui et puis c'était Hope et enfin Merryn, à chaque fois qu'elle se réveillait. Pendant que Daniel se déshabillait, il se concentra sur les odeurs pendant un moment, reconnaissant la bouffée de parfums qui suivait Sophie dans la maison, une odeur qu'il choisit comme l'odeur propre de menthe de son nettoyant pour le corps sur l'étagère.

Sophie était une belle fille, Daniel est tombé légèrement amoureux d'elle quand il l'a rencontrée pour la première fois, mais cela n'a jamais abouti à quoi que ce soit. Elle était courbée cependant, à cause de ses racines latines, dit-elle, mais quoi que cela signifie, Daniel avait droit à la vue d'elle en pantalon de yoga et en débardeur la plupart du temps et il était incroyablement reconnaissant. Son odeur lui faisait maintenant penser à ce qu'il ferait si l'occasion se présentait : la pencher pour montrer ses jolies fesses, frotter sa bite de haut en bas, la faire se lever pour que ses joues le serrent pendant qu'il jouait avec elle. seins pleins et beaux. D'un coup, il sortit de sa rêverie et réalisa qu'il se tenait nu près de la douche, caressant son érection apparemment incessante. Cela semblait plus gros d'une manière ou d'une autre, peut-être était-ce juste parce qu'il était si excité ce matin-là, mais il n'y prêta pas attention alors qu'il plaçait sa serviette sur le support à côté de la douche et puis quelque chose attira son attention : un string. Plus précisément, le string de Sophie. Il avait déjà vu ses sous-vêtements lorsqu'elle faisait la lessive et c'était le même string bleu qui pendait parfois à la porte de la chambre de Sophie pendant qu'il séchait.

Quelque chose en Daniel déclic et il le ramassa, le rapprochant de son visage. D'aussi près, il pouvait sentir sa chatte, un parfum riche mais aussi doux qui enflammait son esprit. Alors qu'il inspirait, une poussée traversa sa bite et une pensée lui traversa l'esprit : « Race ». Dans son imagination, Sophie était sur le dos, écartée en aigle tandis que Daniel pompait sa bite en elle, faisant rebondir ses seins à chaque forte poussée qu'il plongeait en elle. Elle criait son nom entre halètements et gémissements, agrippant les draps sous elle dans son extase. En lui, Daniel sentit l'orgasme approcher et, imaginant une dernière poussée profonde dans son corps magnifique, Daniel jouit. Il l'entendit éclabousser le sol, tomber dans une grande flaque près du mur, mais ses yeux étaient fermés alors qu'il sentait les vagues de plaisir l'envahir. De plus en plus, un flot de sperme s'échappait de lui qui voulait pénétrer à l'intérieur de Sophie, suivre l'odeur qui se trouvait sur son string et l'imprégner. En ouvrant les yeux, il vit la tête de sa bite sortir clairement de son emprise, ce qu'elle n'était pas capable de faire auparavant. Daniel laissa tomber la lanière sous le support où il l'avait trouvée pour ne pas éveiller les soupçons. Peut-être qu'il était si excité parce qu'il avait une poussée de croissance. Il réalisa soudain la flaque de sperme sous lui, quelque chose qu'il n'avait jamais produit en telle quantité auparavant et commença à la nettoyer avec du papier toilette conservé dans l'une des armoires. Qu’est-ce qui lui a pris ? Non pas que c'était mauvais, c'était vraiment bien, mais ce n'était pas normal. En fait, il aimait vraiment Hope, pas seulement physiquement mais dans tout.

Daniel se doucha rapidement mais il remarqua que sa bite ne devenait pas plus molle qu'un demi et chaque fois qu'il la brossait, il sentait un pouls à l'intérieur ; un élan d'énergie qui fit apparaître l'image de Sophie ou Hope nues ou accomplissant une sorte d'acte sexuel. Essayant d'y mettre un terme, Daniel a projeté de l'eau froide mais cela n'a apparemment rien fait, sa bite apparemment en pleine croissance est restée active. Fermant la douche, il sortit, s'enveloppa dans la serviette et commença à sortir de la salle de bain, espérant une fois de plus que personne ne remarquerait son renflement. Alors qu'il ouvrait la porte, Daniel fut accueilli avec non seulement Sophie mais aussi Hope dans le couloir, exactement ce qu'il n'avait pas voulu : sa dernière baise fantastique et la personne pour laquelle il avait le béguin majeur pour être témoin de son mauvais comportement de bite.

"Je commençais à penser que tu ne sortirais jamais de là," sourit Hope, elle-même enveloppée dans une serviette. Si les paroles de Hope ne vous faisaient pas croire en un dieu, son corps le faisait et Daniel le louait tous les jours.

"Désolé," dit nerveusement Daniel, "la pression était partout, ce qui rendait difficile de faire quoi que ce soit."

"Ouais, c'était dur pour moi aussi", dit Sophie en passant devant Daniel et en ramassant apparemment son string. Daniel se figea. Le savait-elle ? Comment pouvait-elle le savoir ? Peut-être qu'elle remarquait juste son renflement. Oh mon Dieu, c'était embarrassant. Hope, étant le genre de personne qu'elle était, avait fait une petite conversation sur son rêve étrange de la nuit précédente, même si Daniel n'écoutait pas vraiment, il sentit un pouls familier dans sa bite et une pensée s'insinua : n'ayez pas honte, tous les deux. Hope et Sophie adoreraient s'agenouiller devant toi et te sucer tout de suite.

Sophie s'avança derrière lui et se faufila par la porte de la salle de bain dans laquelle Daniel se tenait toujours maladroitement à l'intérieur. Pendant qu'elle marchait, elle effleura sa poitrine avec ses seins et sentit les côtés de ses fesses contre sa taille.

Tous les deux seraient si heureux de vous servir, de vous faire plaisir

Daniel secoua ces pensées et dit "Eh bien, la salle de bain est à toi", avant de se diriger vers sa chambre et de la verrouiller précipitamment derrière lui. Sa bite était à nouveau dure comme de la pierre et elle exigeait d'être satisfaite.

Sophie
Sophie entendit le claquement de la porte de Daniel et, à son tour, entra dans la sienne, laissant Hope se laver. C'était étonnant : la preuve qu'une petite dose de la formule pouvait produire de tels effets dès les premiers stades : une croissance notable du pénis, une augmentation de la libido et une augmentation apparente de la production de spermatozoïdes et de l'éjaculation. Sophie a ajouté cela aux notes de la vidéo qu'elle venait d'enregistrer, puis a réfléchi à autre chose. Elle avait définitivement senti un changement chez lui, sa façon de se tenir était légèrement plus autoritaire et il y avait autre chose : elle s'était sentie attirée par lui. Peut-être était-ce parce qu'elle l'avait regardé se masturber, mais elle avait eu envie de le toucher, de se serrer contre lui, de le sentir à côté d'elle. En plaçant une main dans ses sous-vêtements, Sophie sentit qu'elle était réellement mouillée par cette expérience.

Elle devait noter cela, c'était de la science après tout, mais c'était subjectif à ce stade. Si seulement il y avait un moyen de vérifier. Ensuite, Sophie a entendu Hope chanter depuis la douche, une chanson gospel qu'elle avait appris à aimer après l'avoir entendue pendant un an ou deux. Espoir. Si elle avait ressenti la même chose après la rencontre avec Daniel, cela pourrait être corrélé à ses propres sentiments. Mais demander à Hope serait embarrassant pour eux deux puisqu'ils discutaient à peine de gars à moins qu'ils n'aient bu. En un éclair, Sophie regarda le flux vidéo de la salle de bain et vit Hope sous la douche, se savonnant avec du savon. Si seulement Sophie y avait réfléchi plus tôt, elle aurait pu constater tout de suite les effets de Daniel. Prenant note de cela, Sophie a changé la vue de la caméra sur la chambre de Daniel pour le voir assis sur son lit, mesurant son pénis. Il était de nouveau en érection et Daniel jouait sans enthousiasme avec lui-même tout en vérifiant et revérifiant la longueur et la largeur de son pénis nouvellement dimensionné. Sophie regarda son rat de laboratoire et sourit, elle faisait des progrès dans ce nouveau domaine scientifique, bientôt ses rêves se réaliseraient et Daniel aurait un plus gros pénis. Pour elle, c’était gagnant-gagnant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Quatre jours se sont écoulés et Sophie a collecté des données sur Daniel tout en lui injectant la concoction, en s'assurant de lui donner une sorte de stimulation et cela a fonctionné. Sur les images, Sophie pouvait constater une grande amélioration de la taille du pénis de Daniel, estimé à sept pouces de longueur maintenant et à trois à quatre pouces de largeur. Elle a également noté qu’il se masturbait plus rapidement et qu’il éjaculait davantage. Sophie avait également ressenti le besoin de se masturber davantage à mesure qu'elle passait plus de temps avec Daniel et remarquait une envie de lui faire plaisir. Elle lui préparait à manger, lui apportait à boire et lui parlait simplement davantage. Sophie a remarqué le même changement chez Merryn et Hope également, ils passaient tous plus de temps ensemble en tant que maison. Sophie avait pris des notes tout le temps et avait eu l'idée d'installer des caméras partout dans la maison pour faciliter les observations. Mais cela coûterait cher et Sophie n'avait pas vraiment le temps entre surveiller elle-même Daniel et faire tout le travail dont elle avait besoin pour l'université.

C'était maintenant le soir et tout le monde se préparait pour l'apéritif. L'une des amies de Merryn et copine de Womens Rugby, Julie, prenait un verre d'anniversaire chez elle avant de se rendre dans l'un des clubs de la ville nommé Fusion. Sophie détestait ce club, il était normalement rempli de sportifs qui voulaient seulement se saouler, baiser, puis se vanter de toi auprès de leurs amis et pas de la bonne manière. Merryn avait étendu l'invitation au reste de la maison et, étonnamment, Daniel avait été le premier à dire oui. Il partageait l'aversion de Sophie pour Fusion, mais semblait impatient de quitter la maison, même si Sophie devinait que c'était pour qu'il puisse oublier sa montée inquiétante de libido. Les autres ont également accepté de venir longtemps, même si Hope n'irait que pour un apéritif car elle avait commencé assez tôt.

Lors de l'apéritif, Merryn a présenté Sophie à tout le monde et on a dit à tous de l'appeler « Verts », le surnom que Merryn lui a donné. Hope et Daniel ont également été présentés par le surnom que Merryn avait pour eux : respectivement « Selasi » et « Studley ». Hope s'appelait Selasi en raison des connaissances historiques très limitées de Merryn sur Hiley Selasi et Daniel s'appelait Studley en raison de son nom de famille étant Dudley. Merryn avait des surnoms pour tout le monde là-bas et était souvent appelé « Capitaine » ou « Cap » par la plupart des gens présents. Des jeux à boire avaient lieu dans une pièce tandis que d'autres se tenaient dans la cuisine pour discuter de leurs cours. Merryn les entraîna tous les trois dans le jeu à boire où ils devaient deviner les chiffres sur les cartes ou boire ; un jeu simple mais vous ne voulez pas vraiment de complexité lorsque vous envisagez de vous enivrer.

L'espoir était dans son élément, réussissant la plupart des cartes et ne devant boire son cidre qu'occasionnellement. Sophie était assise à côté de Daniel et de temps en temps, elle le surprenait en train de regarder son décolleté. Cela ne la dérangeait pas, elle avait fait cela pour vérifier si elle remarquait une différence dans son comportement par rapport aux soirées normales. Elle portait sa robe préférée, une robe noire ajustée avec des lacets la nouant sur les côtés avec plus de lacets sur son décolleté. Elle l'avait déjà porté auparavant et avait attiré l'attention, mais elle voulait voir à quel point cette robe qu'elle avait portée devant Daniel auparavant et à laquelle elle connaissait sa réaction l'affectait. Jusqu'à présent, elle l'avait surpris en train de la regarder quinze fois, plus que d'habitude, disait-elle. Il y avait un autre problème concernant la réaction qu'il avait à son égard : Sophie aimait vraiment qu'il la regarde. Normalement, elle s'habillait pour elle-même et non pour attirer l'attention des hommes, mais ici, elle le voulait. Elle pouvait sentir son arôme et savait qu'elle préparait un plus gros pénis à l'intérieur de son jean skinny. Elle a commencé à désirer être tenue par lui, même si n'importe qui d'autre le ferait, et elle a baisé. Arrivant à cette conclusion, elle regarda autour de la pièce pour se distraire.

Merryn buvait sa vodka et sa limonade comme si c'était juste de la limonade et flirtait avec un autre joueur de rugby. Sophie l'a reconnu comme quelqu'un que Merryn avait déjà ramené à la maison. Elle était déplorable. Bientôt, le jeu se termina et ils burent chacun cinq doigts de boisson. Sophie but joyeusement alors que sa tête commençait à nager avec l'alcool. Faire de la science allait être difficile ce soir.

Daniel
À la fin du jeu, Daniel regarda Sophie qui penchait la tête en arrière pour récupérer les dernières gouttes de son rhum et de son coca, poussant sa poitrine et affichant son magnifique décolleté. Daniel avait besoin d'une libération et Sophie ne pouvait pas l'être. Il la connaissait bien mais pas aussi bien que Hope et pas si peu qu'ils pouvaient baiser sans plus y penser. C’est ce dernier qui est ce dont il avait besoin ; une bonne baise pour libérer son excitation. Ce devait être ses hormones, sa bite avait grossi et il était de plus en plus obsédé par le sexe ces derniers temps. Les filles se comportaient également différemment, portant des vêtements plus révélateurs et passant simplement plus de temps avec lui en général, quelque chose qu'il avait apprécié mais qui rendait tout confus. Oui, il voulait être avec Hope mais elle et lui avaient déjà eu une conversation sur le fait que cela pourrait être bizarre, alors ils ont accepté de ne pas le faire. Il avait toujours le béguin pour elle mais il savait que cela ne pouvait pas aller plus loin.

Daniel s'excusa et se dirigea vers la cuisine. Il attrapa la bouteille de rhum qu'il y avait cachée et la versa dans son verre avant de la mélanger avec du coca.

"Hé, tu es Studley, n'est-ce pas ?" » fit une voix derrière lui.

Daniel se tourna pour voir une grande fille blanche, pas aussi grande que lui cependant, avec de longs cheveux bruns qui s'enroulaient en de magnifiques tourbillons alors qu'ils tombaient au-delà de ses épaules. Elle portait une robe blanche sans bretelles qui mettait en valeur sa silhouette athlétique ; de gros seins poussèrent la robe et des fesses fermes provoquèrent une belle courbe derrière elle. Elle était pâle et légèrement tachetée de rousseur et ses yeux étaient d'un bleu vif. Merryn lui avait fait signe lorsqu'il était entré dans la fête et lui avait dit qu'elle était la fille d'anniversaire.

Daniel lui sourit en retour, "Merryn m'appelle comme ça mais je préfère qu'on m'appelle Daniel. Tu es Julie, n'est-ce pas ?"

"Ouais, c'est moi. Donc tu es aussi soumis aux surnoms stupides de Merryn ?"

"Cela vient avec l'association avec elle, je suppose. Comment t'appelle-t-elle ?"

"Lesbo," répondit Julie en serrant les dents. "La première nuit de première année, j'ai eu une fille et apparemment tu ne peux pas t'en débarrasser."

"Tu veux dire que tu n'en es pas fier ?" Daniel rit.

"Oh ouais, je le suis, mais être connue sous le nom de Lesbo quand on est bi est un peu un obstacle, tu sais ?" » concéda Julie en sirotant son verre. Daniel aurait normalement été choqué par cela ou du moins rendu un peu gênant, mais quelque chose en lui a remué.

Elle aurait l'air bien en train de te baiser les seins et de sucer ta bite

"Est-ce que Merryn a gâché toutes tes chances de sortir avec un mec pour toi, alors ?" Daniel a demandé

"Pas entièrement, mais parfois vous passez par des phases féminines et masculines et quand tout ce que vous voulez c'est une chose mais que vous ne parvenez qu'à en obtenir une autre, c'est ennuyeux." Soudain, Julie sembla réaliser ce qu'elle venait de dire : "Désolé, je ne sais pas pourquoi je te dis ça, je suis juste un peu en avant parfois."

"C'est bon, c'est ton anniversaire après tout ! Tu devrais pouvoir recevoir n'importe quel cadeau que tu veux," répondit Daniel. Après avoir dit cela, il se demanda pourquoi il l'avait fait. Cela ne lui ressemblait pas du tout. Il regardait normalement ses pieds et s'excusait avant de s'éloigner ou de faire une blague stupide. Quoi qu’il en soit, cela s’améliorait.

Sophie
Tout le groupe était maintenant à l'intérieur de Fusion, à l'exception de Hope et de quelques autres qui ne le ressentaient pas aussi bien que Sophie. Sophie, bien qu'assez éméchée, avait remarqué que Hope avait vraiment envie de rester, plus que d'habitude. Sophie et Hope avaient toutes deux observé à quel point Julie et Daniel se rapprochaient tout au long de l'apéritif. Ni l'un ni l'autre n'avaient de réelles objections à cela, mais tous deux semblaient quelque peu déçus ou troublés d'une manière ou d'une autre. Sophie savait qu'au fond, elle voulait se faire baiser par Daniel mais savait qu'elle ne pouvait pas, de toute façon, pas tant que l'expérience était en cours. Mais pourquoi Hope ressentait cela aussi, Sophie l'attribuait aux hormones qu'elle avait données à Daniel, mélangées aux sentiments passés pour lui. Quoi qu'il en soit, cela avait rappelé à Sophie que s'il sortait avec Julie, elle ne pourrait pas lui donner sa dose d'hormones ce soir et ça pourrait tout foutre en l'air. Elle a donc raccompagné Hope à la maison, disant qu'elle devait acheter des chaussures de rechange, et a plutôt récupéré une seringue pleine d'hormones avant de se diriger vers Fusion.

Daniel
Sur le chemin de Fusion, Daniel avait marché avec Julie et quelques-unes de ses camarades de classe, toutes des filles. Il y avait une anglaise noire, une japonaise et une vietnamienne, ce qui faisait que sa bite se comportait encore plus mal, rampant le long de sa jambe à mesure qu'elle grandissait. La fille anglaise appelée Susie était aussi grande que Daniel et mince, portant un haut fluide. La japonaise s'appelait Yuki et était plus petite que les autres et un peu plus ronde même si cela lui convenait. Ses seins de taille moyenne étaient cependant dans un haut trop petit pour eux. La fille vietnamienne s'appelait Tania et était mince même s'il était évident qu'elle faisait beaucoup d'exercice, ses bras et ses jambes musclés étant mis en valeur dans son body. Tout en marchant, ils joignirent les bras, Daniel étant entre Julie et Yuki et aimant la vie. Il aimait la façon dont leurs deux seins riaient pendant qu'ils marchaient et pouvait sentir les courbes de leurs hanches contre eux.

Ils seraient si beaux répartis sur votre lit. Tu devrais les remplir de sperme, ils adoreraient ça

Daniel avait commencé à s'habituer à cette envie et l'avait même quelque peu exploitée. Cela lui donnait confiance dans une certaine mesure et il voulait voir si c'était vrai. Certes, Julie s'intéressait beaucoup à lui mais jusqu'où pouvait-il pousser cela ? Était-ce juste son esprit ivre ou quelque chose avait-il changé en lui ? Est-ce ce que tout le monde ressentait tout le temps ?

Dans Fusion, il dansait avec Julie et ses amis. Ils semblaient tous aimer être près de lui et lui apporter des boissons au bar et, une ou deux fois, il avait vu Susie le regarder de l'autre côté du bar.

« Daniel ! » cria une voix reconnaissable alors que Sophie entra dans le club et s'approchait du bar, tripotant son sac. Elle s'est tenue à côté de lui et a commencé à lui raconter son voyage ici, à quel point les videurs étaient des connards et qu'elle avait besoin d'un verre. Pendant qu'elle parlait, Daniel devint distrait, comme si la réalité ralentissait. La musique dérivait, tout comme la voix de Sophie alors qu'un élan commençait à le parcourir. Alors que la réalité commençait à revenir, un besoin l'envahit une fois de plus, pénétrant jusqu'à son cerveau. Sophie commandait maintenant un verre et à côté de lui, Julie était refoulée, parlant à Yuki. Sans réfléchir, il s'approcha d'elle le plus possible et commença à lui murmurer à l'oreille

"J'ai un cadeau pour toi, fille d'anniversaire, et je peux te l'offrir chez moi ou chez toi."

Julie se tourna, un léger choc sur le visage qui se fondit en un désir vertigineux. "Eh bien, j'aimerais mon cadeau le plus tôt possible et ma maison est plus proche," répondit Julie en lui chuchotant à l'oreille alors qu'elle commençait à balancer ses hanches.

Daniel posa une main sur sa hanche et l'attira pour un baiser. Leurs lèvres se touchèrent à peine avant que leurs langues explorent la bouche de l'autre. Plus ils s'embrassaient, plus la poigne de Daniel se resserrait avant que son corps ne soit complètement poussé contre le sien, ses gros seins se soulevant avec sa respiration accélérée. Daniel interrompit le baiser pour voir Yuki les regarder tous les deux.

"Va dire au revoir à tes amis, nous partons dans dix minutes", ordonna Daniel en donnant une petite claque aux fesses de Julie. Julie hocha la tête et quitta le bar pour faire ses adieux à ses amis ce soir.

"Alors, Yuki, tu voudrais m'aider à donner mon cadeau à Julie ?" » Dit Danie avec une confiance complètement hors de son caractère.

Yuki le regarda pendant un moment avant de lui sauter dessus, enroulant ses jambes autour de lui et posant ses lèvres sur les siennes. Après un baiser incroyablement passionné, elle souffla "Je ne sais pas ce qui m'a pris".

"Amusant, n'est-ce pas ?" Daniel ronronna en la déposant devant lui.

Daniel a essayé de chercher Sophie mais elle était partie alors il lui a envoyé un message pour lui dire qu'il reviendrait avec Julie. Pas besoin de parler de Yuki, il voulait voir ce qui allait se passer avec elle. Alors qu'ils quittaient le club, Daniel enroula ses bras autour de Julie et Yuki, serrant leurs corps près du sien alors qu'ils hélaient un taxi et commençaient une nuit inoubliable.

Sophie
Condamner. Le plan de Sophie s'était retourné contre lui. Maintenant qu'elle lui avait injecté, Daniel avait besoin d'une stimulation qu'il recevrait mais d'un endroit inobservable. De plus, elle était incroyablement excitée et avait besoin d'une libération. Alors qu'elle regardait Daniel partir avec non seulement Julie mais aussi son petit ami japonais, Sophie essayait de retrouver Merryn. En regardant à travers la piste de danse, elle la vit danser contre un mec, ses fesses lui frottant la bite. Ils semblaient tous les deux apprécier ça, mais c'était probablement quelque chose dans lequel elle ne devrait pas s'immiscer. Se sentant seule, Sophie se retire au bar et retrouve Tania, l'amie vietnamienne de Julie.

Tania était plus grande que Sophie et était superbe dans son body, ses bras nus montrant ses muscles. Sophie se présenta à nouveau et Tania parut amicale. Ils parlèrent un moment de l'ex de Tania, contre qui Merryn se battait actuellement, et Sophie s'excusa pour elle.

"Ce n'est pas grave", rit Tania avec son accent vietnamien, "c'était il y a quelque temps et nous avons plutôt bien rompu. Ton ami Daniel, il est très gentil, n'est-ce pas ?" Tania a dit

"C'est un gars formidable, il vit avec moi, Merryn et notre autre amie Hope. Espérais-tu sortir avec lui ?" » Sophie a insisté, faisant rire Tania.

"Peut-être. Et vous ? Des hommes sur votre radar ?"

"Pas vraiment", mentit Sophie, réprimant les pensées qu'elle avait d'être penchée et baisée par Daniel. "Je suis en train de me retrouver maintenant, d'expérimenter."

Tania a accueilli cela avec intrigue. "Expérimenter ? Est-ce que vous expérimentez ce soir ?"

"Peut-être", répondit timidement Sophie. Elle remarqua alors à quel point Tania s'était rapprochée, comment la lumière dansait sur ses bras forts et toniques, à quel point son visage était doux et beau, à quel point ses lèvres semblaient embrassables. Seigneur, les hormones la dérangeaient vraiment.

"Es-tu déçu de ne pas être rentré chez toi avec Daniel ?" » demanda Sophie en prenant une dernière gorgée de son verre.

Tania hocha la tête, se rapprochant légèrement d'elle.

"Tu veux rentrer à la maison avec moi ?" Sophie sourit. Ce qui la choqua plus que ses paroles, c'est qu'elle n'avait même pas envisagé de sortir avec une fille auparavant, mais cela semblait tellement bien avec Tania.

"Faisons-le", répondit Tania en attrapant le poignet de Sophie avant de la sortir du club.

Daniel
Yuki avait de nouveau ses jambes enroulées autour de Daniel alors que Julie ouvrait sa porte. Sa petite silhouette japonaise était suffisamment légère pour la porter tout en s'embrassant et permettait à Daniel d'avoir une main libre pour tenir Julie aussi près de lui. Alors qu'ils entraient dans la chambre de Julie, Daniel dit à Julie d'enlever son jean avant de déposer Yuki et de l'aider à enlever son haut moulant. Ses seins rebondissaient alors que le tissu en était décollé, à peine contenu dans son soutien-gorge blanc en dentelle. Julie a réussi à ouvrir le pantalon de Daniel et à le baisser, révélant sa bite engorgée qui s'efforçait de sortir. Ses yeux s'écarquillèrent alors que ses mains fines sentaient le contour de sa bite, les traçant à travers ses sous-vêtements. Yuki le remarqua aussi et commença à dégrafer son soutien-gorge et à le laisser tomber au sol avant de décompresser Julie de sa robe moulante. Pendant ce temps, Daniel baissa les yeux sur les deux magnifiques femmes devant lui et passa ses doigts dans les cheveux épais de Julie alors que sa robe se détachait, révélant ses seins sans soutien-gorge en dessous. Là où Yuki avait des mamelons plus gros et plus foncés, Julie avait des aréoles plus larges et plus claires et chaque sein sur lequel ils étaient assis était beau pour leur taille, même si Julie était nettement plus grande d'une tasse ou deux.

"Ça a l'air assez gros", roucoula Yuki, se plaçant maintenant à côté de Julie, toutes deux à genoux. En lui, Daniel sentait ses inhibitions le quitter ; les pensées qu'il avait réprimées toute la semaine surgirent et commencèrent à contrôler son discours.

"Je vais laisser la fille d'anniversaire partir en premier, je pense que c'est juste, n'est-ce pas ?" ronronna Daniel en tenant leurs deux têtes dans ses mains, jouant à la fois avec les boucles serrées de Julie et les longueurs soyeuses et douces de Yuki. Les deux filles hochèrent la tête et Julie passa ses doigts sous la ceinture de son boxer et les abaissa, révélant sa bite bien dressée à l'air chaud. Immédiatement, Julie enroula ses lèvres autour de la tête et les fit glisser aussi loin que possible. Daniel sentit sa langue s'enfoncer dans sa bouche alors qu'elle commençait à monter et descendre son corps, laissant une fine couche de salive dessus. Si c'était il y a seulement une semaine, elle se serait probablement remplie la bouche en un rien de temps, mais c'était plus long et plus large que ce matin, et encore moins à l'époque. Julie a commencé à manipuler le reste de la bite de Daniel avec ses mains fines, la caressant magnifiquement tout en créant des bruits forts et aspirants. Pendant qu’elle faisait cela, ses yeux étaient fermés et un air de satisfaction apparaissait sur son visage. Alors que Daniel s'agrippait plus fort au côté de la tête de Julie, la poussant plus profondément sur sa queue, il remarqua que Yuki avait fait glisser la robe de Julie jusqu'à sa taille et suçait ses tétons pâles tout en pinçant les siens.

"Est-ce que tu aimes que Yuki te suce les tétons ?" Daniel sourit, libérant la tête de Julie de son emprise pour qu'elle puisse lui répondre. Alors qu'elle crachait sa bite, elle déglutit difficilement et haleta "Oh mon Dieu, oui."

"Eh bien, montrons-lui aussi un peu d'amour, d'accord ?" Daniel grogna en se penchant, souleva Yuki et l'allongea sur le lit de Julie, la tête pendante au bout. Yuki haleta avant d'atteindre l'érection dure comme le roc de Daniel, en ayant plus que tout besoin. Enlevant son jean, il releva Julie et l'embrassa tout en saisissant son sein, le serrant jusqu'à ce qu'il l'entende gémir. Il pouvait sentir la salive de Yuki partout, la même salive qu'il commençait à sentir jusqu'au bout de sa queue. Rompant l'étreinte, il fit un signe de tête vers Yuki et dit "Soyez une bonne fille et celle-là, sortez."

Julie sourit et rampa sur le corps écarté de Yuki avant de se positionner devant sa petite chatte asiatique ornée d'une fine fente de cheveux. Avec amour, Julie commença à lécher les bords des lèvres de Yuki, à embrasser autour de son clitoris et à lui faire frissonner, tandis que Daniel commençait à sonder sa bouche pour voir jusqu'où il pouvait pénétrer en elle. Yuki gémit autour de la tête de sa bite, ses mains remontant jusqu'aux fesses de Daniel et le poussant plus profondément dans sa gorge. Elle était moins négligente que Julie, mais quelque chose dans sa petite silhouette prenant un si gros pénis rendait Daniel fou. Il commença à entrer et sortir de sa bouche, sentant sa gorge lutter pour accepter sa longueur, sans parler de sa circonférence. Mais, entre les gags et les gémissements, elle l'a pris. Accroupi sur elle et jouant avec ses tétons désormais engorgés et raides, Daniel réussit à pousser jusqu'à ses couilles, sentant son nez frotter contre eux. Elle était mouillée par toute la bave que Yuki avait produite et, alors qu'il se retirait, Daniel vit à quel point son maquillage était taché. Yuki continuait à miauler, à embrasser et à caresser sa bite, elle avait l'air ivre.

"Est-ce que Julie est douée pour te manger au restaurant ?" » demanda Daniel en pinçant le gros téton japonais.

"J'adore ça," répondit Yuki entre de longs et forts baisers sur son manche.

"Eh bien, elle devrait continuer à le faire, n'est-ce pas ? Mais pour lui offrir son cadeau, vous allez devoir changer de position tous les deux. Julie, allonge-toi ici, Yuki, assieds-toi sur son visage."

Les yeux de Yuki s'écarquillèrent de joie alors qu'elle se levait et attendait que Julie se mette en position. Julie fit le tour du lit et s'approcha de Daniel qui la tenait par la taille, l'embrassant une fois de plus. Daniel pouvait goûter la chatte de Yuki sur sa langue, lui rappelant le string de Sophie et l'envie le parcourut une fois de plus. Il jeta Julie sur le lit et vit ses yeux se remplir de désir avant d'être bloqué par les belles fesses de Yuki et Daniel s'aligna. Il frotta sa bite sur la chatte de Julie, sentant à quel point elle était glissante de jus alors qu'il écartait ses lèvres. Plaçant un pouce sur son clitoris, Daniel poussa en elle. Elle était tendue, elle était serrée et il était grand. Heureusement, elle était aussi incroyablement mouillée et bientôt il fut capable de pousser de plus en plus loin, créant un rythme. À chaque mouvement de son clitoris, Daniel envoyait un petit spasme à Julie, la faisant se contracter autour de lui de temps en temps. Yuki gémissait et soupirait tout le temps, louant les compétences de la fille en dessous d'elle et commentant à quel point Daniel la baisait. Dans son esprit, Daniel devait la baiser fort, il devait libérer l'énergie qui avait été refoulée, il devait jouir, jouir et jouir encore. Ces deux-là seraient ruinés quand il aurait fini et une fois récupérés, il recommencerait. C'était tout ce qui comptait maintenant et, alors que ses couilles frappaient ses fesses, Daniel savait qu'il jouirait bientôt.

"Je vais jouir en toi", dit Daniel, suscitant des cris de plaisir de la part de Julie, bien qu'étouffés. Daniel tenait Julie au-dessus de ses hanches et la frappait profondément encore et encore jusqu'à ce que cela se produise. Du sperme a pénétré Julie alors qu'un orgasme déchirait Daniel, le faisant crier. Ce coup de sperme sembla pousser Julie à bout, qui commença à trembler sous lui, sa bouche se libérant de la chatte de Yuki pour laisser échapper son propre hurlement. Daniel a continué à injecter du sperme après coup dans Julie jusqu'à ce qu'il ne puisse plus en donner. Alors qu'il glissait hors d'elle, un flot de sperme jaillit de son vagin, recouvrant la bite encore dressée de Daniel.

En soupirant, Daniel éloigna Yuki de Julie et l'allongea comme avant. "Nettoyez ça", dit Daniel, désignant la chatte en ruine de Julie alors qu'il faisait le tour du lit où Julie était dans un état d'illusion extatique. Sa tête pencha alors Daniel la tint par le côté et guida à nouveau sa bite tachée de sperme dans sa bouche. Elle a mangé le sperme de sa hampe, l'aspirant comme un milk-shake pendant que Yuki léchait sa chatte encore sensible pour la nettoyer du sperme.

"Tu es toujours dur après ça ?" Julie interrogée, rêveuse

"Ce n'était que le début", a déclaré Daniel. Cette nouvelle confiance lui convenait, il méritait ce cadeau mais maintenant, il en voulait plus

Articles similaires

Le fantasme de Carla accompli

Je suis entré dans le magasin et j'ai vu Richard regarder vraiment vers le bas et lui ai demandé ce qui n'allait pas. Richard m'a dit qu'il venait de découvrir que sa femme le trompait et qu'il ne savait pas quoi faire. Je lui ai dit à quel point j'étais désolé et je l'ai invité à prendre un verre et un film pour que ma femme Carla et moi puissions penser à tout. Je lui ai dit que les enfants étaient chez leur tante pour qu'il n'ait pas à s'inquiéter d'être entouré d'un groupe d'enfants qui criaient. Richard a frappé à...

2.3K Des vues

Likes 1

Juin et juillet (2ème essai)

Il était 18h30 vendredi soir quand je rentrais du travail. J'ai erré dans la maison à la recherche de July, ma femme depuis 10 ans. Il y avait une grande cocotte qui cuisait lentement sur la cuisinière. C'était bon signe. Finalement, je suis sorti à l'arrière de la maison jusqu'à notre piscine. Là, sur deux fauteuils inclinables, se trouvaient July et son amie proche June, toutes deux nues. « Que se passe-t-il ? », ai-je demandé. « June a rompu avec son petit ami. Je lui ai dit qu'elle pouvait emménager ici, avec nous. Nous avons discuté de la façon dont...

1.7K Des vues

Likes 0

Fin de soirée parties 2 et 3

Partie 2 Le lendemain de la soirée surprise avec Delia, Judy n'a pas mentionné ce qui s'était passé et ne semblait pas intéressée à en parler. Après l'avoir vue si obscène apprécier le sexe, j'espérais et m'attendais à ce que notre vie sexuelle ait changé pour le mieux. Plus tard dans la matinée, après qu'elle se soit douchée, les enfants avaient mangé et étaient à un tournoi de football toute la journée avec notre voisin, je me suis approché derrière Judy dans la cuisine et j'ai poussé ma bite dure contre son cul et j'ai tendu la main pour lui caresser...

1.8K Des vues

Likes 0

Trouver le maître

Trouver le maître Partie un Nous nous sommes rencontrés en ligne, comme tant de gens le font de nos jours. C'était un site social pour adultes, et c'est là que j'ai défini ma personnalité en ligne et que je me suis enfin libéré de la dissimulation de mes préférences sexuelles. Cela m'a étonné qu'il y ait autant d'hommes à la recherche d'une femme comme moi, mais j'ai également été stupéfait de constater, en parlant avec beaucoup d'entre eux, qu'ils n'avaient aucune idée de la manière de me traiter correctement. L'homme nommé Wolf, avec de longs cheveux noirs, une barbe pleine et...

1.7K Des vues

Likes 0

Nurse Mom - Chapitre 9 - Maman se joint à tante Pam

J'ai tourné la tête pour voir maman assise dans le fauteuil dans le coin. Pam a tourné la tête et s'est figée quand elle a vu maman là, complètement nue et se touchant. Maman avait un grand sourire sur le visage et a dit qu'elle ne pouvait tout simplement pas s'en empêcher alors qu'elle continuait à passer ses doigts sur son chaton. Pam a commencé à paniquer et a essayé de se lever de moi, mais j'ai tenu une prise ferme sur ses larges hanches et je l'ai juste maintenue au sol, plantée sur ma bite. Elle ne pouvait pas dire...

2.1K Des vues

Likes 0

Chien porte-bonheur Ch5: Achever Tammy

Chien porte-bonheur Ch5: Achever Tammy Tammy est sortie de sa salle de bain enveloppée dans une serviette. Elle avait essuyé la plupart du sang et du sperme de son corps. Elle avait perdu son jeu préféré. Elle allait juste devoir baiser le premier gars qu'elle rencontrait et rester avec lui pendant un moment. Peut-être qu'elle suivrait les conseils de son amie et trouverait un six pouces fiable. Elle était assise sur une chaise dans la cuisine avec un verre de lait devant elle. Le chien avait été rude et brutal, mais elle pensait que c'était quelque chose qu'elle aimerait chez un...

1.9K Des vues

Likes 0

CRAIGSLIST SEXE

C'est ma première histoire alors dis-moi ce que je devrais faire mieux la prochaine fois !! C'est aussi une histoire vraie j'espère qu'elle vous plaira !! Quand j'avais 18 ans, j'étais vraiment dans le placard. Personne dans mon école ne savait que j'étais bisexuelle et le fait que toute la journée je rêverais et fantasmerais d'avoir une bite dans la bouche. Avant de vous parler de l'histoire, laissez-moi vous parler un peu de moi-même. J'ai 18 ans 5'7 140 et je suis en forme athlétique étant donné que j'ai lutté; mais c'est une histoire pour une autre fois ;). J'ai aussi...

1.7K Des vues

Likes 0

Fantaisie réalisée

FANTAISIE RÉALISÉE Elle souffrait. Elle l'a mérité. Elle avait été folle, ses désirs avaient brouillé son bon sens et l'avaient amenée à agir de manière impulsive. Elle l'avait rencontré en ligne et même si dès le début son instinct lui avait dit qu'il pouvait être dangereux mais quand il a décrit comment il l'utiliserait, il a excité son désir masochiste et elle n'a pas pu résister à la tentation. Alors elle était allée là où il le lui avait dit, puis elle avait fait ce qu'il lui avait dit de faire. « Lorsque vous y arriverez, vous verrez une camionnette noire...

1.8K Des vues

Likes 0

MISE À JOUR ET EXCUSES AUX LECTEURS S'IL VOUS PLAÎT LIRE !!

Mise à jour rapide : actuellement en date du jeudi 1er août 2013 à 7h14, je voudrais informer mes lecteurs que je vais réécrire les chapitres 2 et 3. ils seront beaucoup plus détaillés et plus longs il y a aussi des scènes là-dedans qui seront importantes à l'histoire plus tard. les chapitres devraient être terminés au plus tard à la fin de la journée, mais seront probablement publiés plus tôt. le chapitre quatre sera écrit peu de temps après les mots et publié également. Je voudrais également m'excuser pour la qualité de mon travail, ils n'ont même pas été à...

1.8K Des vues

Likes 1

La nouvelle vie d'Aria Pt3

Aria Je me suis réveillé en sursaut dans les bras de mon père. « Qu'est-ce qui ne va pas, Aria ? » me demanda-t-il avec inquiétude. Juste un rêve 'bizarre', je suppose. Je transpirais et tremblais. Le roi a dû s'en apercevoir. « Tu es venu pendant que tu dormais. Vous êtes venu beaucoup ces derniers jours. Il m'a pris dans ses bras et m'a serré fort. Au moment où j'étais de retour dans ses bras, j'ai commencé à envelopper mon corps autour du sien, cherchant plus. Papa, s'il te plaît, suppliai-je. Absolument, Aria. Sur ce, il a commencé à m'embrasser et m'a allongé...

1.7K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.