L'enlèvement de Vickie partie 4

184Report
L'enlèvement de Vickie partie 4

L'enlèvement de Vickie partie 4

Les gens qui le connaissent l'appellent Cowboy. À leur insu, il est un violeur en série qui enlève de jolies femmes célibataires et matures, les viole en prenant ce qu'il veut et les fait aimer ça. Ses victimes l'appellent Gentle Rapist.

Vickie, Julie, Tina et Teri sont quatre de ses victimes qui ont découvert son identité. Ils conviennent tous que son enlèvement et le viol de ses victimes est pour leur plaisir autant que le sien. Ils essaient de décider de quitter les choses car ils espèrent qu'il continuera à les enlever, ce qui leur donne un frisson ou pour lui faire savoir qu'ils savent qui il est. Ils veulent lui faire savoir ce qu'ils veulent qu'il leur fasse pour augmenter le plaisir et l'excitation pour eux. Le problème est qu'ils ont peur que s'ils lui font savoir qu'ils le connaissent, il pourrait arrêter de prendre ce qu'il veut, ce qui les ferait aimer. Ils conviennent tous qu'il leur a donné le sexe le plus excitant de toute leur vie et ne veulent pas perdre cela. Ils sont tous d'accord pour dire qu'il leur a montré le plaisir du côté crépus et sombre du sexe qui les excite tous.

Ses victimes tentent de décider quel cours suivre avec lui tandis qu'il songe à ajouter une autre victime à sa liste. Il n'arrête pas de penser à Alice, la jolie, petite, rousse, amie veuve et voisine de Teri. Il a décidé de la surveiller, de la traquer pour voir si elle est dans une relation dont il doutait puisqu'elle n'a pas tardé à lui faire savoir qu'elle était veuve. Il a commencé à l'observer et a découvert qu'elle faisait une promenade rapide dans le quartier vers 7h00 tous les matins, elle visitait au hasard un petit café pour le petit-déjeuner, allait chez le coiffeur une fois par semaine, mais ce qui l'excitait qu'elle soit allée faire un promenez-vous sur un sentier de randonnée à travers la zone boisée derrière sa maison tous les soirs après la tombée de la nuit. Il pensait "Elle doit aimer être seule avec la nature." Elle n'a pas d'animaux de compagnie et quelques femmes avec qui elle joue aux cartes le samedi soir. Elle n'est pas en couple avec un ami masculin et a très rarement un visiteur autre que Teri occasionnellement. Il a décidé d'attendre quelques jours de plus avant de la prendre mais en attendant il devient très excité. Il va violer l'une de ses victimes une deuxième fois pour soulager le besoin sexuel refoulé qu'il a maintenant.

Il a violé Vickie, Tina et Teri deux fois et veut vraiment avoir un peu plus de la chatte chaude de Julie. Pensant qu'il ne voulait pas établir un schéma augmentant les chances de se faire prendre, il décida de reprendre Teri et peut-être sa voisine le soir même. Il retourna chez Alice, attendit qu'elle parte pour sa promenade matinale, il entra par la porte dérobée. Il trouva sa chambre et fouilla son placard et ses tiroirs avant de voir la table de chevet à trois tiroirs près du grand lit à baldaquin. Il a trouvé des menottes à dégagement rapide, divers godes, des vibromasseurs, un bâillon-boule et des bandeaux pour les yeux. Il a souri à la découverte des jouets de bondage mais n'a trouvé aucun magazine porno. Il replaça les jouets sur le point de partir quand le portable du petit bureau tinta. Il vérifia l'ordinateur portable qu'elle avait laissé dessus. En vérifiant l'historique, il a découvert qu'elle fréquentait des sites pornographiques coquins impliquant BD / SM. Il a déterminé à partir de certaines des vidéos qu'elle a visionnées qu'elle aime le sexe brutal, humiliant, douloureux et de plaisir. Il sourit en pensant. "Je peux le faire pour elle et m'amuser à le faire."

Sa bite dure a créé un renflement dans ses wranglers le faisant sourire alors qu'il quittait la maison par la porte arrière en la laissant déverrouillée. Pendant ce temps, Julie est assise à son bureau avec une chatte humide qui picote, pensant qu'elle est en ligne pour sa prochaine séance de viol. Elle n'arrêtait pas de se demander comment il allait la prendre et la violer à nouveau, en quittant le bureau, à la maison ou s'il avait trouvé un autre endroit et un autre moment pour la prendre. Elle respirait fort et se tortillait dans sa chaise de bureau en se frottant les cuisses en sentant la culotte trempée coller à sa chatte. Un de ses employés de bureau est entré dans son bureau en demandant : « Julie, tu vas bien ? Vous avez l'air rouge. As-tu de la fièvre?" Julie regarda la jolie jeune femme. "Je vais bien, Lisa. Juste une bouffée de chaleur comme les vieilles femmes en ont de temps en temps. Lisa sourit et quitta son bureau. Elle pensait. "Je me demande si la bouffée de chaleur vient de la ménopause ou de pensées sexuelles comme moi."

Cowboy est passé par le bureau de Julie pour confirmer qu'elle travaille encore tard, par le gymnase et a confirmé que Vickie est là, le café pour trouver que Tina travaille encore tard, et par la clinique et a confirmé que Teri est toujours là. Il s'est garé au coin de la maison d'Alice sachant qu'il ne pouvait pas se garer dans l'allée avec elle marchant dans les bois derrière sa maison. Alors qu'il descendait l'allée pour entrer chez elle par l'arrière, il sourit en changeant d'avis. Emportant son sac de contentions et de jouets Il s'est rendu dans le boisé en trouvant une cachette près du sentier de randonnée pour attendre son retour. Il n'était là que depuis quelques minutes lorsqu'il la vit marcher vers lui vêtue d'un short blanc moulant et d'un haut court avec des chaussures de tennis.

Sa bite durcit instantanément à la vue de la femme sexy habillée pour être violée. Alors qu'elle passait devant lui, il sortit rapidement de la cachette, l'attrapa par derrière, plaquant une main sur sa bouche alors que son bras encerclait sa gorge, l'étouffant. Elle a essayé de crier et s'est battue pour s'éloigner de son agresseur jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse par manque d'oxygène. Elle est revenue à elle avec ses mains attachées ensemble au-dessus de sa tête, les pieds écartés et attachés avec quelque chose entre eux, les yeux bandés, bâillonnée avec sa culotte mouillée avec une corde nouée autour de sa tête entre ses lèvres. Quand elle a eu du mal à tester ses contraintes, elle a senti un tiraillement douloureux sur ses seins. Elle pensait qu'il devait avoir ma poitrine attachée à quelque chose au-dessus de moi. Elle s'est rendu compte qu'elle ne pouvait pas toucher le sol avec ses pieds et que son poignet, ses bras et ses épaules lui faisaient mal de supporter son poids de 115 livres.

Elle s'est débattue et a crié dans son bâillon à cause de la douleur d'une canne ou a traversé ses deux mamelons alors qu'il la frappait avec la branche d'arbre flexible. Il a attendu quelques secondes et l'a frappée sur les côtes avec les mêmes résultats de coups et de cris. Il la fouetta plusieurs fois en attendant quelques secondes entre chaque coup. Il a pris soin de le rendre douloureux en laissant des dragonnets rouges en colère sur son corps sans lui casser la peau. Lorsque ses cris se sont transformés en grognements puis en gémissements, il a cessé de la battre, laissant des petits rouges en colère sur ses seins, son ventre, ses cuisses, ses fesses et son dos. Elle s'est pendue mollement à son poignet en gémissant quand il a touché sa chatte rasée la faisant gémir, secouer et pousser sa chatte sur sa main. Il a souri quand il a trouvé sa chatte trempée de jus dégoulinant sur ses cuisses largement écartées et sa réaction à son toucher.

Il a ri et a dit. "Je vais tellement m'amuser à te violer, salope." Elle a crié et a supplié à travers le bâillon de la culotte. "S'il vous plait, laissez-moi partir. Ne me fais plus de mal. Je promets de ne rien dire à personne ! Il a souri. "Salope, je vais prendre ce que je veux et te le faire aimer. Elle a crié quand deux doigts ont envahi sa chatte chaude et humide travaillant dedans et dehors frappant son point G alors que son pouce manipulait son clitoris d'une manière très agréable. Elle sentit son corps la trahir avec l'orgasme grandissant en elle. Elle essayait de nier le plaisir grandissant dans son corps quand elle sentit sa bouche et sa langue remplacer le pouce sur son clitoris poussant le puissant orgasme plus haut au bord de la libération. Elle l'a tenu pour l'empêcher de voir son orgasme de son agression sexuelle non désirée jusqu'à ce qu'il pince et torde son mamelon droit envoyant un choc de douleur et de plaisir directement à son clitoris. Elle a crié, tremblé et jailli de sperme alors que le puissant orgasme explosait dans sa chatte. Il a continué à manger et à doigter sa chatte et son point G, forçant son orgasme jaillissant de sperme à durer plus longtemps qu'elle n'en avait jamais connu auparavant.

Quand elle devint molle, aspirant de l'air par le nez en grinçant, il s'éloigna pour la laisser se calmer. Il sourit alors qu'elle gémissait et tremblait avec plusieurs mini orgasmes. Il attendit jusqu'à ce qu'elle se calme, attacha une corde au centre du membre tenant ses pieds écartés en levant les pieds jusqu'à ce que ses pieds et le membre touchent presque son cou. Elle s'est accrochée avec ses mains et ses pieds soutenant son poids soulagée qu'il y ait moins de stress sur ses bras avec ses jambes supportant une partie du poids. Puis elle a réalisé que sa chatte et son trou de cul devaient être béants avec un accès facile pour qu'il puisse l'utiliser à sa guise. Elle a gémi et a lutté pour se libérer jusqu'à ce que la douleur et le plaisir traversent ses mamelons jusqu'à son clitoris, la forçant à couler plus de sperme sur la fente de son cul pour s'égoutter au sol quand il a mis des pinces sur ses mamelons.

Il a léché son sperme de sa chatte lui faisant avoir un mini orgasme après l'autre. Elle gémit et bosse sur la bouche forçant tant de plaisir. Elle se tendit en le sentant appliquer de la vaseline sur et dans son petit trou du cul serré. Elle a supplié. « S'il vous plaît, ne me baisez pas le cul ! Je n'ai jamais rien eu dans le cul avant ! Elle couina lorsque son doigt passa devant son petit sphincter serré et qu'il baisa son trou de cul vierge. Quand elle a relâché les muscles de son cul sur son doigt, il en a poussé un deuxième et un troisième en elle. Il lui a lentement baisé le cul jusqu'à ce que ses cris se transforment en gémissements de plaisir et qu'elle appuie sur ses doigts.

Elle s'est rendu compte que sa manière douce de prendre sa virginité anale est en fait très agréable. Il a léché son clitoris alors qu'il lui baissait le cul avec un doigt, forçant un autre orgasme à devenir de plus en plus fort dans son canal d'amour. Elle a crié et jailli de sperme quand il a enfoncé trois doigts dans sa chatte en attaquant son point G et son corps a tremblé violemment sous la force de l'orgasme qui s'emparait de son esprit et de son corps. Il a continué à lui doigter le cul et la chatte pendant qu'il grignotait et léchait son clitoris, forçant l'orgasme à atteindre une puissance incroyable et elle a giclé de sperme dans sa bouche. Elle a eu un orgasme long et dur alors qu'il agressait sa chatte et son cul avec un plaisir insurmontable. Elle s'est finalement évanouie à cause de la surcharge épuisante de plaisir contrôlant son esprit et son corps.

Quand elle est revenue à elle, elle a ressenti plus de douleur et de plaisir avec sa bite travaillant dans et hors de son petit cul serré alors que le bourdonnant Hitachi torturait son clitoris sensible avec plus de plaisir. Sans avertissement, un autre orgasme puissant la saisit, la forçant à gicler à nouveau. Elle était sur le point de se calmer quand il s'est soudainement retiré de son cul, lui donnant l'impression de lui retourner le cul et d'enfoncer sa grosse bite dure au fond de sa chatte, renouvelant l'orgasme, la forçant à jaillir plus de sperme. Il a baisé sa chatte durement, rapidement et profondément, la forçant à l'orgasme en continu jusqu'à ce qu'elle soit une épave marmonnante de femme. Il s'est retiré de sa chatte quand il a senti qu'il était sur le point de jouir en elle. Elle s'est pendue mollement de ses bras et de ses jambes, laissant échapper son sperme dans un flux régulier qui s'accumule sur le sol en dessous. Elle ignorait qu'il la libérait de la grande branche d'arbre au-dessus, la laissant doucement tomber au sol. Il a tiré ses mains vers le haut et vers l'arrière derrière son cou en attachant une corde autour de son corps pour les garder derrière sa tête.

Elle a crié alors qu'il utilisait ses cheveux pour la mettre à genoux, enlevant le bâillon de la culotte en lui disant d'ouvrir la bouche. Elle serra les dents refusant de s'ouvrir jusqu'à ce qu'il se baisse et tire fort sur la chaîne reliant les pinces à tétons la forçant à ouvrir la bouche pour crier. Avant qu'elle ne puisse crier, il a poussé son sperme dur, sa bite couverte de merde dans sa bouche en lui disant que si elle mordait, il lui trancherait la gorge. Elle gémit et détendit involontairement sa bouche en léchant sa bite.

Il sourit, relâcha la chaîne de serrage et poussa lentement plus profondément dans sa bouche. Elle bâillonna légèrement alors qu'il essayait d'entrer dans sa gorge puis se détendit et avala permettant à sa bite de glisser dans sa gorge. Elle gémit, lécha et suça sa bite alors qu'il utilisait ses deux mains dans ses cheveux roux pour l'aider à baiser sa bouche. Elle sentit sa bite gonfler et pulser alors qu'il tirait flux après vapeur de son sperme chaud dans sa gorge et poussait plus profondément en plaquant son bassin contre son nez et ses couilles sur son menton. Il la serra contre lui alors qu'elle luttait pour reprendre son souffle jusqu'à ce qu'elle devienne molle, inconsciente, glissant sa queue au sol.

Quand elle en est venue à s'allonger sur le sol, les bras écartés sur le côté, les jambes écartées dans une position d'aigle écartée, le bandeau sur les yeux disparu, le bâillon disparu, les pinces à tétons disparues et une sensation de bourdonnement dans sa chatte avec une tache humide sous son cul. Elle a réalisé qu'elle était allongée dans la piscine de sperme de tout à l'heure avec un vibromasseur dans sa chatte tendre et douloureuse. Elle sortit le vibromasseur en le regardant penser. "C'est comme le mien." Elle gloussa et se leva faiblement à la recherche de ses vêtements pour les trouver soigneusement pliés sur une souche à proximité.

Il a attendu dans la cour arrière de Teri en regardant à travers la clôture alors qu'elle sortait des bois en marchant avec précaution comme si elle avait un épi de maïs logé dans son cul mais il n'a pas manqué le sourire sur son visage. Il la regarda entrer par la porte arrière et attendit que sa maison devienne sombre avant de se faufiler jusqu'à la porte arrière de Teri et de la voir assise dans le salon, les pieds posés sur la table basse, un verre de thé à la main, vêtue d'une courte chemise de nuit alors qu'elle caressait la tête de Boner allongée sur le canapé à côté d'elle. Boner a soudainement levé la tête, a sauté du canapé en courant vers la porte arrière. Cowboy se pencha sur le côté dans l'obscurité alors que Teri ouvrait la porte arrière, laissant sortir Boner. Boner se précipita vers lui en remuant la queue sans être remarqué par Teri. Elle ferma la porte sans la verrouiller, retourna dans le salon, éteignit la télévision et se dirigea vers sa chambre.

Il se glissa tranquillement dans la maison en enlevant ses bottes avant de se faufiler dans le couloir jusqu'à sa chambre. Il vit la lumière de la salle de bain allumée et elle assise sur le pot et se déplaça tranquillement sur le côté de la porte de la salle de bain. Elle est sortie en éteignant la lumière et il l'a attrapée par derrière, épinglant ses bras derrière elle et l'étouffant avec son bras autour de son cou. Elle lutta pour essayer de crier jusqu'à ce qu'elle tombe inconsciente dans ses bras.

Elle est venue à genoux sur son lit, les bras attachés derrière le dos, les yeux bandés, bâillonnée, une corde coupant sous sa poitrine, croisée sur le dos menant sur ses épaules de chaque côté de son cou jusqu'à ses jambes où elle était attachée au-dessus ses genoux les gardant tirés vers sa poitrine. La façon dont elle était attachée l'obligeait à rester à genoux et la tête à plat sur le lit, ses mamelons durs raclant légèrement les couvertures du lit. Elle remarqua le jus qui coulait de sa chatte tremblante. Elle pensa à elle-même. « Ce type ne peut pas être le doux violeur. C'est trop tôt après mon dernier viol. Elle a crié et a essayé de se précipiter vers l'avant alors que le cri de douleur à travers sa joue du cul de la cravache claquait durement. Il lui a battu le cul, les jambes et le dos jusqu'à ce que ses cris se transforment en grognements et gémissements de plaisir forçant sa chatte à laisser couler plus de jus sur le lit.

Il la tourna sur le dos, les jambes écartées en arrière lui donnant un accès facile à son trou du cul et à sa chatte. Il a poussé deux doigts dans son cul et trois dans sa chatte en la baisant alors qu'il mordillait et léchait son clitoris, forçant un orgasme colossal à se développer rapidement au plus profond d'elle se précipitant comme un raz de marée à travers sa chatte la claquant avec un orgasme éjacule. Elle a crié dans le bâillon, a secoué violemment à travers un long orgasme dur alors qu'il continuait à doigter son cul et sa chatte alors qu'il tenait son clitoris entre ses dents en faisant aller et venir sa langue dessus. L'agression n'a pas laissé l'orgasme s'arrêter et elle est finalement devenue molle d'épuisement à cause de la surcharge de plaisir. Elle a continué à essayer de détecter l'odeur de son après-rasage pour confirmer qu'il s'agissait bien de lui, mais ne pouvait sentir que l'odeur persistante d'une autre femme et du sexe.

Elle tremblait et respirait fort en essayant de se calmer après l'orgasme intense qu'il lui avait imposé quand elle a crié à cause de l'enfoncement soudain de sa bite dure dans sa chatte frappant son col de l'utérus à chaque poussée. Elle grogna, gémit et frotta sa bite alors qu'un autre orgasme dur grandissait au plus profond d'elle. Sa chatte serra sa bite dure, elle gémit plus fort et plus longtemps alors que l'orgasme poussait fort vers sa chatte. Elle a résisté et a crié lorsque le Hitachi sur son clitoris a envoyé un choc de pur plaisir à travers sa chatte jusqu'à ses mamelons. L'orgasme a explosé dans sa chatte la forçant à gicler en enduisant son bassin, sa bite et ses couilles de son sperme. Elle a senti un vide quand il a soudainement tiré de sa chatte. Son gémissement s'est transformé en un cri de plaisir quand il a enfoncé des balles au fond de son cul. Baiser dur son cul a forcé l'orgasme à se renouveler avec plus de puissance jaillissant plus de sperme sur lui jusqu'à ce qu'il lui pince fort le clitoris, ce qui l'a forcée à crier et à gicler fort à nouveau.

Sentant ses couilles commencer à se resserrer, il l'a tirée du cul, l'a fait tourner avec sa tête suspendue au bord du lit, a enlevé le bâillon et a pressé sa bite dure couverte de sperme sur ses lèvres. Sentant la bite contre sa bouche, elle s'ouvrit largement, le laissant pousser sa bite dure lancinante au fond de sa gorge. Elle pouvait goûter son sperme et sa merde sur sa bite alors qu'il lui baisait le visage plus profondément en lui frappant le nez et les yeux bandés avec ses couilles. Elle a sucé et léché en sentant sa bite gonfler et s'est préparée pour la charge de sperme dans sa gorge. Il a libéré son jet de sperme après jet dans sa gorge alors qu'elle avalait rapidement pour prendre chaque goutte alors qu'elle gémissait de plaisir. Il a laissé sa bite dans sa bouche alors qu'il fessait sa chatte béante chaude et humide avec la cravache la faisant jouir à nouveau.

Il a sorti sa bite semi-dure de sa bouche chaude et douce alors qu'elle la léchait pour la nettoyer. Il la souleva du lit au sol, tête en bas et quitta la pièce. Quand elle l'a entendu revenir avec Boner, elle a supplié. "S'il vous plaît, ne revenez plus au chien. Je ne peux pas le prendre. Il lui a giflé le cul, la faisant crier et lui a dit qu'elle prendrait ce qu'il voulait. Boner lui a léché le cul et la chatte en nettoyant le sperme d'elle, ce qui lui a redonné l'orgasme alors qu'il léchait son clitoris jusqu'à son trou du cul à plusieurs reprises. Il a dit à Boner de monter en l'aidant sur son dos. Boner a atteint sa cible souhaitée avec la troisième poussée envoyant sa longue bite dure directement dans son col de l'utérus, la faisant hurler de douleur et de plaisir. Il a baisé sa chatte fort et très vite la faisant jouir à plusieurs reprises alors qu'elle hurlait de plaisir. Elle a eu un autre orgasme puissant alors que Boner lui nouait la chatte et tournait le cul contre le cul avec elle en attendant que son nœud rétrécisse.

Cowboy a délié ses bras et l'a laissée nouée avec Boner alors qu'il sortait par la porte d'entrée en marchant au coin de la rue et en s'éloignant.

Elle a roulé sur le dos après que Boner ait glissé de sa chatte avec un plop spongieux libérant une rivière de leur sperme pour s'accumuler sur le sol. Elle a délié ses jambes, a enlevé le bandeau, a regardé Boner en disant: "Bon mauvais garçon." et est allée prendre une douche avant de s'effondrer dans le lit et s'est glissée dans un sommeil réparateur épuisé avec Boner allongée au pied de son lit. La sonnette de la porte l'a réveillée de son merveilleux sommeil. Elle a glissé du lit en cherchant une robe de chambre alors que Boner enfonçait son nez dans sa chatte. Elle couina, le repoussa en riant. "Tu as eu ta chatte pendant quelques jours, mauvais garçon."

Elle ouvrit la porte d'entrée avec une Alice au visage rouge qui la regardait nerveusement avec un air inquiet sur le visage. Alice lâcha. "Teri, je dois parler à quelqu'un maintenant." Teri l'invita à prendre un café et se dirigea vers la cuisine. Alice était assise à table, se tordant les mains et se tortillant sur sa chaise pendant que Teri préparait du café et apportait une tasse pour chacun d'eux. Alice resta silencieuse avec un air gêné et inquiet. Teri a souri et a demandé "De quoi avez-vous besoin de parler." Alice avait des larmes coulant sur ses joues. "Teri, j'ai été violée la nuit dernière dans les bois." Les yeux et la bouche de Teri s'ouvrirent. « L'avez-vous signalé aux flics ? Je n'ai vu aucune voiture de police devant.

Alice rougit d'embarras en disant. "J'allais le faire mais je n'ai jamais vu son visage et il ne m'a pas vraiment fait mal." "Il m'a dit qu'il allait prendre ce qu'il voulait et me faire aimer ça." Teri a souri. "Tu as aimé ça, n'est-ce pas." Alice est devenue rouge et a crié. "NON, JE N'AIME PAS ÊTRE VIOLÉE." Teri la regarda avec un sourire narquois et Alice chuchota. « Oui, j'ai aimé ça. Il a pleinement rempli mon fantasme le plus excitant d'être enlevé et violé par un inconnu. "S'il te plaît, ne me juge pas mal, Teri." Teri lui prit la main en la tenant doucement. "Alice, bienvenue au club." Alice leva rapidement la tête, choquée par Teri. "Qu'est-ce que tu veux dire par bienvenue au club." Teri éclata de rire. "Vous êtes maintenant dans un club exclusif de femmes qui ont été violées par le même homme et qui ont aimé ça." "Teri, tu n'es pas sérieuse !" Teri a rigolé: «J'ai été enlevée et violée par le même homme trois fois et j'ai apprécié plus à chaque fois. C'est le sexe le plus effrayant et le plus exaltant de ma vie. Pour être honnête, il m'a violée pour la troisième fois la nuit dernière, je pense, après vous. "Je ne suis pas le seul.

« Alice, réfléchis-y. Vous a-t-il fait du mal ou a-t-il fait quelque chose que vous n'aimiez vraiment pas ? Je parie que si vous êtes honnête, vous avez eu plus d'orgasmes, plus longtemps et plus fort que jamais dans votre vie et vous avez apprécié chaque minute. Alice réfléchit une minute, sourit et dit. "Vous avez raison. Je me suis même mouillé quand il m'a battu avec un interrupteur et il m'a fait gicler, ce que je n'avais jamais fait auparavant. "Je suppose que vous avez raison, c'était le sexe le plus effrayant et le plus excitant de toute ma vie." Elle a rigolé. "Il a même plié mes vêtements en les laissant sur une souche pour moi." Teri éclata de rire. "Vous devez être spécial, il déchire ou coupe généralement nos vêtements."

Alice demande qui sont les autres victimes de viol. Elle sourit en lui disant qu'elle ne pouvait pas révéler les noms des autres sans leur consentement mais elle est sûre qu'elle les rencontrera tôt ou tard. Alice demande si elle pensait qu'il reviendrait pour un viol répété. Teri lui a dit qu'il le ferait s'il pensait qu'elle l'aimerait. Alice lui a dit après lui avoir parlé qu'il n'y avait rien à ne pas aimer et espère qu'il prendra ce qu'il veut et qu'il l'aimera à nouveau. Teri lui a dit qu'elle et les autres pensaient qu'ils avaient son schéma sur lequel d'entre eux il prendrait ensuite, mais ce n'est plus le cas puisqu'il l'a prise deux fois au cours des deux dernières semaines en laissant les autres seuls et qu'Alice ne devrait pas être surprise. même s'il la reprenait demain et riait.

Alice rit et lui dit. « Je sais que je garde mes intestins propres. Je n'aimais pas le goût de ma propre merde quand il m'a fait sucer sa bite après avoir baisé mon sale trou du cul. Teri a accepté et ils ont ri. Alice la remercia d'avoir tout amélioré. Teri a rigolé et lui a dit de ne pas prendre de chien si elle ne voulait pas se faire baiser par un chien. Alice parut surprise et demanda pourquoi elle disait ça. Teri sourit et rougit "Il m'a attachée sans contrôle et a laissé Boner me baiser les deux dernières fois qu'il m'a enlevée et violée." dit Alice. "Teri, je suis vraiment désolé qu'il t'ait fait une chose aussi humiliante." Téri a répondu "Cela m'a fait peur et m'a énervé quand elle a laissé le chien me faire pour la première fois, mais une fois que Boner était au fond de moi, j'ai eu les orgasmes les plus puissants de ma vie et pas seulement un mais plusieurs orgasmes pendant que Boner me baisait." "Je laisserai Boner me baiser à nouveau si je deviens vraiment excité." Alice rigole et lui dit. "Vraiment, je me suis souvent demandé à quoi ressemblerait la bite de Boner au fond de ma chatte."

Teri éclata de rire. "C'est un peu mieux que dans ton cul." cria Alice. "Il t'a baisé le cul aussi ?" Teri a souri. "J'étais attaché à la table basse et je ne pouvais pas l'arrêter. Ce que je ne voudrais pas faire après s'il recommence. Alice finit son café et partit en serrant Teri dans ses bras et en la remerciant. Teri a appelé Julie à son bureau. Lorsque Julie a répondu au téléphone, Teri lui a dit qu'elle avait quelque chose à lui dire quand elle pourra parler. dit Julie. « Dis-moi. Je suis seul dans mon bureau. "Julie, il m'a prise, m'a violée et m'a fait aimer ça à nouveau." Julie a failli crier. « Il a fait quoi ? Mais je suis le prochain sur la liste. Téri a répondu "Non seulement il m'a violée la nuit dernière, mais il a fait Alice, mon amie d'à côté, avant de me faire." Julie sursaute. « Qu'est-ce qu'elle a fait ? » Teri gloussa. "Rien. Il l'a fait aimer ça, tout comme il nous a tous. Ils ont dit au revoir et ont raccroché. Julie a appelé Vickie pour lui dire de se retrouver au café.

Julie et Vickie sont entrées dans le café peu avant le déjeuner. Tina est venue leur demander pourquoi ils étaient venus deux fois en une matinée. Julie lui demande de faire une pause et de les rejoindre à la table du fond. Quand ils furent tous assis, Vickie et Tina regardèrent Julie en demandant ce qui se passait. Elle leur a dit leur idée de son modèle de viol de qui sera le prochain à sortir par la fenêtre la nuit dernière. Ils demandent de quoi elle parle et elle leur dit que même s'ils pensaient tous que c'était son tour d'être violée, il les a croisés et a violé Teri et sa voisine la nuit dernière. Ils ont ri alors maintenant nous n'avons aucune idée de qui sera le prochain. Julie a souri et leur a dit qu'à moins qu'ils n'aiment lécher leur propre merde sur son pénis, ils devraient garder leur cul propre à l'intérieur en tout temps. Ils ont convenu que c'était une bonne idée.

Plus tard dans la journée, après que l'aide de bureau ait quitté le bureau de Julie pour la journée, elle a utilisé un sac de douche du tiroir de son bureau pour nettoyer ses intestins même si elle ne pensait pas qu'il frapperait deux jours de suite, surtout après la longue nuit qu'il avait violée deux femmes dans la même nuit. Elle a souri en pensant "Non depuis qu'il prend des risques maintenant qu'il est si imprévisible." Sa chatte s'humecta et picotait alors qu'elle pensait qu'il la prendrait à nouveau. Elle termina la paperasse sur laquelle elle travaillait et quitta le bureau alors qu'elle tournait au coin du bâtiment. Une main lui plaça un chiffon imbibé de chloroforme sur la bouche et le nez.

Elle a essayé de crier et de se battre pour se libérer alors qu'il plaquait ses bras sur ses côtés avec un bras autour de son corps jusqu'à ce que tout devienne noir. Elle revint à elle et essaya de bouger, incapable de le faire puisqu'elle était allongée sur le dos sur une table dure. Son poignet était attaché à ses côtés, tiré vers les coins inférieurs de la table, ses jambes tirées en arrière attachées aux pieds supérieurs de la table, penchant son dos sur son corps avec son cul et sa chatte légèrement surélevés au-dessus du bord de la table. Elle avait les yeux bandés, avec sa culotte fourrée dans sa bouche maintenue en place par un foulard entre ses dents noué derrière la tête. Elle a essayé de lutter librement et de crier incapable de desserrer les cordes et son cri était plus un gémissement étouffé. Il se pencha à côté de son oreille et dit doucement. "Je vais prendre ce que je veux et te faire aimer ça, connard." Elle couina en essayant de lui dire qu'elle ne le voulait pas alors que son corps trahissait son jus d'excitation qui coulait à travers la fente de son cul mouillant son petit bouton de rose.

Il a d'abord giflé un sein puis l'autre plusieurs fois en lui disant de se taire et de profiter. Elle s'est calmée car elle a presque eu un orgasme pendant qu'il lui giflait les seins d'un côté à l'autre. Il a pincé et tordu son mamelon d'une main tandis que l'autre glissait trois doigts dans sa chatte chaude et humide en la baisant en frappant son point G. Elle sentit l'orgasme frapper à la porte de l'évasion et se battit pour le contrôler jusqu'à ce qu'il tire son mamelon assez fort pour envoyer une onde de choc de douleur à son clitoris juste au moment où il le mordit et tira comme il l'avait fait sur son mamelon. Elle a crié aussi fort qu'elle le pouvait dans le bâillon de culotte enfermé dans sa bouche, a soulevé ses hanches tremblantes de la table et a giclé de sperme à travers la pièce alors que l'orgasme volcanique ouvrait la porte de la liberté dans sa chatte.

Elle ne pouvait pas arrêter de jouir avec ses doigts baisant sa chatte, son pouce dans son cul, et ses dents et sa langue torturant son clitoris avec un plaisir extrême. Quand il s'est finalement éloigné de son corps tremblant violemment, il y avait une mare de sperme sur la table et le sol sous son cul. Elle a commencé à descendre du plaisir élevé quand il a commencé à lui fesser la chatte et le clitoris avec la main ouverte en envoyant des chocs de douleur et de plaisir à travers son corps, la forçant à nouveau à l'orgasme jaillissant plus venir à la table et au sol.

À ce stade, elle ne pouvait pas distinguer la différence de la douleur ou du plaisir. C'était comme si la douleur et le plaisir étaient tordus en une seule sensation de contrôle parcourant son esprit et son corps. Elle est restée tremblante et à bout de souffle pendant très longtemps avec l'orgasme forçant après des chocs sur sa chatte. Elle était sur le point de commencer à se calmer quand il souleva légèrement ses hanches de la table et enfonça sa bite dure au fond de son cul, la faisant crier et serrer sa bite comme un étau. Il tenait encore des boules profondément dans son étau serré comme le cul jusqu'à ce qu'elle se détende et bouge légèrement sur sa belle grosse bite remplissant si agréablement son canal anal. Elle grognait et gémissait à chaque coup de sa bite baisant son cul avec de longs coups profonds en construisant le tempo et la force jusqu'à ce qu'elle gémisse plus fort de plaisir et traire sa bite.

Elle a crié et son corps a convulsé quand il a appuyé et frotté rapidement son clitoris, forçant un autre orgasme écrasant à traverser son corps et sa chatte, la forçant à gicler à nouveau. Il serra le cul alors que l'orgasme prenait le contrôle de son corps et il attendit que son cul se détende, libérant son sexe pour se retirer. Un autre orgasme a explosé dans sa chatte quand il a enfoncé des balles profondément en elle, la faisant crier et retenir son souffle si longtemps qu'elle s'est évanouie. Quand elle revint à elle, il lui avait délié les jambes et l'avait mise à genoux, les mains attachées aux pieds de la table, enlevant le bâillon, il avait poussé sa bite dure et palpitante au fond de sa gorge en utilisant ses cheveux pour la contrôler. Elle lécha et suça sa bite dans sa gorge, commençant à gémir, envoyant un plaisir vibrant à travers sa bite jusqu'à ses couilles, le faisant éclater de sperme dans sa gorge. Elle a travaillé dur et vite pour avaler chaque précieuse et délicieuse goutte de son sperme. Il a tenu son visage contre son corps jusqu'à ce que ses couilles se vident dans sa gorge et dans sa bouche. Elle a lutté pour respirer et il s'est lentement retiré de sa gorge et de sa bouche alors qu'elle suçait et léchait sa bite pour la nettoyer.

Elle s'est assise sur ses talons en pensant qu'elle était contente d'avoir nettoyé ses intestins avant qu'il ne la prenne en train de la violer et de lui faire aimer ça. Il la souleva et la déposa sur la table. Elle n'était pas sûre de l'endroit où il l'avait emmenée pour la violer mais savait que c'était un endroit différent qu'avant. Il lui murmura à l'oreille. "Bonne nuit, connard." alors qu'il tenait le chiffon de chloroforme sur sa bouche et son nez jusqu'à ce qu'elle perde connaissance. Quand elle en vint à s'allonger sur la table déliée mais toujours les yeux bandés. Elle a enlevé le bandeau en regardant autour d'elle pour découvrir qu'il l'avait violée dans la salle de conférence de son propre bureau. Elle glissa faiblement de la table sur ses pieds en utilisant la table pour aider à soutenir son corps tremblant. Trouvant ses vêtements soigneusement pliés sur une chaise, elle s'habilla et quitta le bureau en fermant la porte derrière elle. Alors qu'elle rentrait chez elle, elle se sentait épuisée, satisfaite et très heureuse, mais elle attendait avec impatience une douche chaude et une bonne nuit de sommeil.

Elle s'est réveillée le lendemain matin en entendant son nom appelé doucement et une petite main secouant doucement son épaule. demande Vicky. "Julie, tu vas bien. J'espère que vous avez simplement oublié de régler votre alarme à nouveau. Elle a souri. "Oui, j'ai oublié de régler mon réveil pour une bonne raison." elle a repoussé les couvertures de son corps nu révélant les empreintes de corde sur son poignet et ses jambes. Elle écarta les jambes en montrant à Vickie sa chatte enflée, rouge et douloureuse. Vickie couina. « Vous vous moquez de moi. Il t'a violée un jour après avoir violé deux autres femmes en une nuit ! "Cet homme doit être le bâtard le plus excité du monde." Julie sourit. "Le violeur le plus excité, le plus prévenant et le meilleur amoureux du monde." Ils riaient alors que Julie sortait du lit pour s'habiller. dit Vicky. "Je suppose que tu l'as aimé plus que la première fois."

Julie sourit. "La seule chose que je peux dire, c'est qu'il s'améliore à chaque fois qu'il viole l'un de nous." "Il a mélangé la douleur au plaisir jusqu'à ce que je ne puisse plus distinguer l'un de l'autre." "Il m'a littéralement époustouflé." "Je suis rentrée à la maison épuisée, satisfaite et très heureuse en pensant à la prochaine fois qu'il me violera en espérant que ce ne sera pas très long." They laughed and made coffee as Julie gave her every little detail of how he abducted her and raped her in her own office. They finished the coffee and talk going there separate ways for the day.

Vickie went to the super market and ran into him doing his shopping. She greeted him as they passed in the aisle. Vickie thought about him as she shopped coming up with an idea. She approached him again, stopping next to him she looked into his captivating blue eyes and ask if he would like to have dinner at her place some evening. He smiled and told her it would be nice to have a home cooked meal made by a lady. They agreed on Saturday night two days away. She smiled and bid him a good afternoon. As she watched him to his truck she thought “Wonder who his next victim is and when.” She laughed softly and went to her own car.

She went straight to Julie's office to tell her that she is having him to her place for dinner Saturday night. Julie gasp and ask if she is serious. Vickie giggled telling her it was time for his victims to take control of the situation. Julie ask what she had in mind. She explained her plan and told Julie to get the others and be at her place at 6:00 pm an hour before his arrival and come in as few of cars as possible parking in the ally behind her house.

He did not plan a rape of any of them waiting for his Saturday date with Vickie. He arrived at her home at precisely 7:00pm rang the door bell and she immediately opened the door as if she had been waiting inside the door for his arrival. She smiled and invited him in and he took a deep breath as this beautiful woman stood before him wearing a mid thigh length bath rope and apparently nothing else. He looked at her taking in her beauty from head to toe.

He followed her to the living room stopping in his tracks when he saw Julie, Tina, Teri, and Alice sitting on the couch wearing the same kind of bath robe as Vickie except different colors on each of them. They smiled as he entered the room and Alice blurted out with wide eyes. “Mark Brown! You raped me?” He chuckled saying.”I will never confess to raping any woman.” He sat in the recliner facing the ladies. “OK. What is going on?”

Vickie sat between the other four women and acted as their spokes person. “Cowboy we all know that you are the serial rapist.” He looked at her saying nothing. She continued. “We could send you to jail for what you did to us, but the thing is we all like what you did to us and for us.” “We want you to continue abducting and raping us taking what you want making us like it. Yes, we love what you do to us.” “The thing is we are taking some control of what order you do us or we report you.”

He sat silent never changing his expression until he thought she had finished and ask. “Are you finished now?” She replied yes if you agree to our terms.” “Let me explain something to you sweet bitches.” “First thing is I like each and everyone one of you very much making that the reason I enter-acted with each of you.” “The fact is you can't report me at this time.” “None of you called the authorities immediately after the incidents. Therefore there is no DNA and none of you saw the man's face when he took you or released you.” “I do not know what makes any of you think I am the serial rapist that has never been reported.” Vickie stated. “Because of the distinctive after shave you wear.” “Really my after shave?” “What makes you think I could not produce a half dozen other men wearing the same after shave. Do you really think you have a case?”

Vickie looked at the ladies each side of her. “Ladies” they all stood dropping the robes revealing five beautiful perfect mature naked bodies with tight clean shaved pussies. He smiled. “Great eye candy. Thanks ladies.” “Now what? A gang rape?” “So rape me I will help you.” “One thing though if you try to tie me up more than one of you will get hurt in the attempt.” They all stood side beside with a defeated expression. He stood up walking toward the door turning around to face them as he reached the hall way. “This meeting is over. Vickie you promised me a home cooked meal. I will be back at noon tomorrow to collect. You other bitches will be here to help her so we can have a group lunch to set the rules for our relationship.” “Any of you that does not come will be eliminated from my list of lovers and I will not touch you again. The ball is in your court now. Decide if you want out or in by noon tomorrow.” He turned and walked out the door.

They stood naked and silent for several minutes after he left before putting their robes on and sat in the living room. None of them said anything for the longest. Finally Alice spoke. “Did you see how confident he was and dominating as he ended our little meeting? I think he is wonderful and if none of you want him I will let him move in with me and serve him as my Master.”

They all gasp and told her she is insane. She smiled red faced. “Be honest ladies. There is not one of you would not submit to him doing anything he wanted. Hell you all have already. You are under his control because of the pleasure he forces on your pussy, ass and mouth. I know I am hooked after just one time of being abducted and raped making me like it.” “Hell why wouldn't you like it. Each of you have said it is the most frightening, exhilarating sex you ever experienced.” “You have to admit he is the best at what he does for a woman and he is only as mean as we ask for.” “He never hurts us more than we can handle, never injures any of us or leaves any permanent marks.” She looked at Teri. “Would you have ever thought about letting Boner fuck you before he forced you to take something that gave you extreme pleasure.” Teri admitted she is right about that.

The room became silent as each of them thought about what Alice said. After a long period of silence Vickie said. “I admit Alice makes a lot of since. I for one would be on edge and miserable without his expert manipulation of my body and the pleasure he forces on me. I don't think any of us could find another man to please us like he does.” They all looked at each other and agreed with Alice and Vickie. They all laughed and looked at Vickie asking her if her plan came out like she expected. She blushed and admitted. “It kind of backfired on me. I guess I am not as smart as I thought.” They each hugged her telling her it was a nice try.She giggled saying “I assume I will see each of you here early tomorrow to prepare a lunch befitting a king.” They laughed hard dressed and left for the night

They each went to bed horny, with twitching, very wet pussies thinking about the most confident, dominant man they had ever met. They gathered at Vickie's home with different dishes they each prepared for their new man. Each dressed in the sexiest outfits they owned for him. He arrived at precisely 12:00noon Vickie opened the door with a wide smile as he reached for the door bell. He smiled. “Very beautiful.” She blushed and invited him in following him to the living room. He chuckled looking at the ladies. “What is this a beauty contest?” “You are all winners.” They giggled like a bunch of blushing school girls thanking him. Vickie said. “Your lunch is on the table if you are ready,Sir.” He smiled telling her to lead the way.

They sat to eat. Vickie ask. “What are your rules, Sir” Looking into her eyes sternly. “After lunch.” She looked down at her plate submissively and began to eat. He ask about each of their day and listened as each of them related their submissive thoughts to him. Lunch finished he told Vickie and Julie to join him in the living room and told the others to clean the kitchen and join them in the living room. Vickie poured a cold beer in a frosted mug, followed to the living room offering him the beer. He smiled and thanked her for the thought telling her he does not drink. She looked as if she had done something wrong and ask if he would like something else to drink. He thanked her declining her offer.

She started to place the cold mug on the coffee table and he said. “You should put a coaster under that or it will stain your table.” She giggled.

“Thank you, Sir.” getting a coaster from the lamp table to put the mug on. He smiled “No need letting a good beer go to waste if one of ladies want it. They looked at each other. Vickie ask Julie. “Share?” Julie replied “Sure.” They sat nervous on the couch as he sat with an air of confidence and strength of a king in control like know man they had ever met. His air of confidence and strength made both of them feel like small weak girls in comparison.

The other four ladies entered the room and sat with Vickie and Julie without say anything. He leaned forward looking at each of them. “Ladies you tried unsuccessfully to blackmail me into doing what you want me to do yesterday.” “Now this is what is going to happen. I love each of you and will not harm any of you intentionally.” “I will take and rape any of you I decide at any time I want. I will do as I have been doing. I will take what I want and make you like it.” “I will decide which of you I will take and when. There will not be any set order of whom I take.” “You will expect to be taken at any time or place and be forced to cum as much as I feel you can handle.” “Each of you that wants to continue in my little club of rape victims will read and sign a contract giving your consent to be kidnapped and raped by me at any time I want one or more of you.” “In addition to your consent you each will do as I say in any matter that concerns us as a group or individuals.”

“Now any of you that does not wish to be kidnapped and raped by me will leave now. Any of you wish to consent to my terms will strip and kneel before me now.” Alice quickly stripped naked and dropped to her knees in front of the couch. One by one each of them stripped and knelt next to each other. He smiled and said. “You all make me very happy and proud. I will do my best to keep each of you satisfied.” Teri ask. “Sir, would you consider a couple more ladies in your group? I know at least two others that will be very disappointed if they learn of our arrangement.” He smiled and ask. “Are you thinking of Brenda and Amanda?” She replied. “Yes, Sir.” He said. “Are you sure they want to kidnapped and raped again?” She smiled. “I know for sure that neither of them has had total satisfying sex since you raped them and made them like it and they have told me more than once they wish they could somehow entice you to repeat a kidnap rape of them even though they have no idea who you are, Sir.” “Teri after you read aloud and sign the contract and if you wish you may tell them of our group without giving any names and bring them to our next luncheon providing they wish to join you ladies as regular kidnap rape victims.”

We will have a lunch the first weekend of each month and each of you will tell me about your hottest fantasy in the group or privately.Alice smiled and said. “Sir, I would like to tell you what my strongest fantasy is now.” He smiled and ask what it is. She giggled shyly. “I fantasize about you moving in with me allowing me to serve you as your sex slave 24/7.” He laughed. “Do you think that would be fair to the other ladies?” “Sir, I would never complain about you taking care of the others or you could severely punish me as would be deserved.” Julie spoke up to everyone's surprise. “I would be willing to serve as your sex slave for a couple months at a time. That way each of us could serve for a period of time.” They all agreed with Julie's suggestion. He smiled. “You ladies flatter me but I would rather live alone and surprise each of you with a kidnapping and rape when I choose.

“Now one at a time each of you naked beauties read aloud the contract and sign it.” He put a pocket recorder on the coffee table turning it on. He looked at Tina kneeling to the right side of the naked beauties.”Tina, you start it off and go down the line to the left.” They each read the contract aloud and signed it. He stood closing the meeting. They each start dressing to leave as he sat in the recliner. Vickie picked up her clothes to dress. “Vickie stay as you are and wait in your bedroom.” She smiled and carried her clothes to the bedroom to wait for him and the others left.

He went into her bedroom where she sat nervously on the edge of her bed. He told her to get on the bed on her knees spread with her head down on the bed. She quickly assumed the position making him smile seeing the juices leaking from her pussy. He stripped moving behind her pushing his hard cock balls deep in her hot wet pussy fucking her as she moaned and grunted with every deep plunge in her. He felt her orgasm approaching, reached around and under her working her clit until she erupted gushing cum with a screaming orgasm. In the middle of her orgasm he smeared her ass hole with her cum, pulled from her cunt, spit on his cock and shoved it deep in her ass prolonging her orgasm. She continued to gush cum and orgasm as he fucked her ass playing with her clit. Feeling his climax building he pulled from her and turned her on her back with her head hanging back over the edge of the bed. He touched her moaning mouth with the tip of his hard throbbing cock and she opened wide letting him slide all the way into her throat. He slowly fucked her mouth as she moaned, licked and sucked his cock. She screamed on his cock when he leaned forward licking her cum soaked pussy and clit forcing her to instantly squirt cum with a powerful orgasm blasting through her cunt. He dumped his full load down her throat as she swallowed every drop without loosing any of it. He pulled out of her mouth as she licked him clean, dressed and left telling her he will be raping her again. She moaned and smiled at him without moving from the bed.

She relaxed with a big contented smile slipping into a restful sleep. The ringing cell phone woke her taking the call from Julie. “Hey girl did he rape you after we left?” She giggled “He made love to me without kissing me unless you consider what he did to my pussy kissing.” “He fucked my pussy, my ass and shot his cum down my throat. Thank goodness I cleaned my bowels before lunch.” Julie squealed. “Damn lucky girl!”

Articles similaires

Nurse Mom - Chapitre 9 - Maman se joint à tante Pam

J'ai tourné la tête pour voir maman assise dans le fauteuil dans le coin. Pam a tourné la tête et s'est figée quand elle a vu maman là, complètement nue et se touchant. Maman avait un grand sourire sur le visage et a dit qu'elle ne pouvait tout simplement pas s'en empêcher alors qu'elle continuait à passer ses doigts sur son chaton. Pam a commencé à paniquer et a essayé de se lever de moi, mais j'ai tenu une prise ferme sur ses larges hanches et je l'ai juste maintenue au sol, plantée sur ma bite. Elle ne pouvait pas dire...

1.2K Des vues

Likes 0

CRAIGSLIST SEXE

C'est ma première histoire alors dis-moi ce que je devrais faire mieux la prochaine fois !! C'est aussi une histoire vraie j'espère qu'elle vous plaira !! Quand j'avais 18 ans, j'étais vraiment dans le placard. Personne dans mon école ne savait que j'étais bisexuelle et le fait que toute la journée je rêverais et fantasmerais d'avoir une bite dans la bouche. Avant de vous parler de l'histoire, laissez-moi vous parler un peu de moi-même. J'ai 18 ans 5'7 140 et je suis en forme athlétique étant donné que j'ai lutté; mais c'est une histoire pour une autre fois ;). J'ai aussi...

926 Des vues

Likes 0

Ma femme Maryanne - Ch. 3

Maryanne et moi, et parfois avec notre ami John, avons continué semaine après semaine avec notre jeu de Maryanne porte sa tenue sexy et nous visitons un bar local. En fait, nous sommes restés loin des bars trop proches de chez nous et de ceux où nous risquons de croiser l'un de mes collègues. Je ne sais pas comment je pourrais affronter des gens avec qui j'ai travaillé en découvrant notre petit secret. Je suis sûr que si nous étions découverts, le mot se répandrait dans tout le lieu de travail et que tout avenir possible avec l'entreprise serait terminé. Cependant...

914 Des vues

Likes 0

Sucer et avaler_(1)

Cela faisait longtemps que je pensais à ça, qu'est-ce que ça ferait de sucer un mec ? Qu'est-ce que ça ferait d'avoir une vraie bite qui glisse dans mon cul ? J'ai 39 ans et je suis marié et je n'ai jamais eu cette démangeaison correctement grattée. Bien sûr, ma femme a utilisé des sangles, mais cela ne s'est jamais senti tout à fait bien. Je devais le découvrir alors j'ai commencé mes recherches sur les branchements locaux pour les hommes. Finalement, j'ai trouvé un gars qui était Bi-Curieux et vivait sur place, pour sa vie privée, nous l'appellerons David. David...

897 Des vues

Likes 0

Les invités

Nous gérions le B&B depuis quelques années - nous louions simplement le grenier qui était assez autonome. Cela a rapporté un peu d'argent supplémentaire. Avant de commencer, j'étais tout à fait contre, mais lorsque les invités ont déclaré venir, je m'y suis habitué et j'ai commencé à en profiter un peu. Un vrai mélange de personnes. Parfois, l'un d'entre eux attirait mon attention et je fantasmais souvent sur eux en train de baiser dans la pièce au-dessus de notre chambre ou dans une autre aventure sexuelle. Ce week-end, nous avons eu un couple de Hollande. La femme et les enfants étaient...

963 Des vues

Likes 0

Je dois être le gars le plus chanceux du monde,

Je dois être l'un des gars les plus chanceux du monde. J'ai un super mariage de trois ans avec l'une des salopes les plus sexy du monde et j'adore ça. Je m'appelle Paul et ma femme est Marie. J'ai 30 ans et je mesure 6'2 et pèse 185 #. J'ai une bite qui attire beaucoup d'attention. Elle mesure 8 et est épaisse et dure comme de la pierre. Je peux baiser pendant une demi-heure avant de décharger tellement de sperme qu'aucune chatte n'a encore été capable de tout retenir. Mary est un vrai coup de grâce avec un beau visage et...

53 Des vues

Likes 0

La femme veut un autre bébé (1)

Ceci est une histoire fictive impliquant ma femme et son beau-père Ma femme Nicole et moi sommes mariés depuis 7 ans et avons trois merveilleux enfants. Nous vivons dans une petite ville et la plupart des gens ici sont des amis proches et beaucoup de famille. Lorsque notre premier fils est né, on lui a diagnostiqué un syndrome et c'est à ce moment-là que nous avons découvert que nous étions tous les deux porteurs d'un gène. Après que notre deuxième fils ait été diagnostiqué avec le syndrome, il a décidé que je devrais subir une vasectomie pour empêcher que d'autres enfants...

964 Des vues

Likes 0

Chien porte-bonheur Ch5: Achever Tammy

Chien porte-bonheur Ch5: Achever Tammy Tammy est sortie de sa salle de bain enveloppée dans une serviette. Elle avait essuyé la plupart du sang et du sperme de son corps. Elle avait perdu son jeu préféré. Elle allait juste devoir baiser le premier gars qu'elle rencontrait et rester avec lui pendant un moment. Peut-être qu'elle suivrait les conseils de son amie et trouverait un six pouces fiable. Elle était assise sur une chaise dans la cuisine avec un verre de lait devant elle. Le chien avait été rude et brutal, mais elle pensait que c'était quelque chose qu'elle aimerait chez un...

950 Des vues

Likes 0

Fantaisie réalisée

FANTAISIE RÉALISÉE Elle souffrait. Elle l'a mérité. Elle avait été folle, ses désirs avaient brouillé son bon sens et l'avaient amenée à agir de manière impulsive. Elle l'avait rencontré en ligne et même si dès le début son instinct lui avait dit qu'il pouvait être dangereux mais quand il a décrit comment il l'utiliserait, il a excité son désir masochiste et elle n'a pas pu résister à la tentation. Alors elle était allée là où il le lui avait dit, puis elle avait fait ce qu'il lui avait dit de faire. « Lorsque vous y arriverez, vous verrez une camionnette noire...

941 Des vues

Likes 0

La nouvelle vie d'Aria Pt3

Aria Je me suis réveillé en sursaut dans les bras de mon père. « Qu'est-ce qui ne va pas, Aria ? » me demanda-t-il avec inquiétude. Juste un rêve 'bizarre', je suppose. Je transpirais et tremblais. Le roi a dû s'en apercevoir. « Tu es venu pendant que tu dormais. Vous êtes venu beaucoup ces derniers jours. Il m'a pris dans ses bras et m'a serré fort. Au moment où j'étais de retour dans ses bras, j'ai commencé à envelopper mon corps autour du sien, cherchant plus. Papa, s'il te plaît, suppliai-je. Absolument, Aria. Sur ce, il a commencé à m'embrasser et m'a allongé...

922 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.