Photos de l'équipe 10 : Lauren

140Report
Photos de l'équipe 10 : Lauren

Introduction : Désolé pour l'attente, mais la vie m'a envahi et je n'ai pas pu écrire autant que je le voulais.
Ce chapitre a fonctionné différemment que prévu, ça allait être tout le week-end, à la place c'est juste vendredi soir. Je vais continuer à travailler dessus cette semaine et j'espère en avoir d'autres bientôt.


Partie 10 : Laurens présente

Le reste de la semaine passa dans le flou, les choses semblaient assez bizarres et j'avais l'impression d'être tirée dans toutes les directions à la fois.

Caitlyn et moi avons développé une petite routine, chaque matin je la regardais s'habiller et ça me faisait tellement chaud que je n'avais qu'à me doigter jusqu'à ce que je jouisse, c'était une façon géniale de commencer ma journée.

Elle aimait vraiment faire un show pour moi, modeler ses sous-vêtements, secouer son cul devant mon visage et m'exciter jusqu'à ce que je sente que j'allais exploser avant même de commencer à me toucher.

Les choses étaient plus détendues avec Alex aussi, nous pouvions à nouveau parler normalement, il continuait d'essayer des allusions pas si subtiles à propos de fellations ou de nous regarder, mais Caitlyn et moi avons juste ri, nous n'allions pas encore lui donner satisfaction. Je mourais d'envie d'avoir une autre chance de jouer avec sa bite et une autre charge de sperme à goûter.

Caitlyn a passé beaucoup de temps en discussions secrètes avec Sara, ça me rendait folle qu'elle ne me dise pas ce qu'elle prévoyait. J'ai pensé qu'elle essayait juste de la caser avec Alex, pour qu'elle puisse m'avoir pour elle toute seule. Il devenait assez évident que Caitlyn était gay, mais j'aimais la façon dont les gars et les filles pouvaient me faire sentir, même les chiens me faisaient avancer. Je suppose que je suis un peu un monstre, mais j'avais deux personnes qui m'aimaient et voulaient être avec moi, donc je ne peux pas être si mauvais.

Le jeudi soir, pendant que nous dînions, maman nous a attaqués tous les trois. Elle n'arrêtait pas de parler de toutes les choses que nous ne devrions pas faire et de ce que nous devrions faire pendant leur absence. Combien ils nous faisaient confiance et bla, bla, bla. Je pensais que cela ne finirait jamais, nous avons simplement hoché la tête et dit oui ou non selon l'occasion. Ensuite, pour que ce soit vraiment génial, papa est allé répéter tout ce que maman venait de dire. La torture à l'heure du thé n'est pas la façon de passer votre soirée.

"Nous partons le matin, donc quand vous rentrerez de l'école, vous serez responsables de vous-mêmes. Maintenant, ta tante Kate viendra samedi après-midi pour vérifier si tu vas bien, appelle-la si tu as besoin de quoi que ce soit et nous serons à la maison lundi après-midi.

C'était le seul vrai point d'intérêt dans tout le discours, nous n'aurions qu'à nous rendre respectables pour la visite et avec un peu de chance nous serions seuls pour le reste du temps. Enfin le dîner était terminé et après avoir fait la vaisselle, Caitlyn et moi sommes allés dans notre chambre.

"Ça va être tellement génial, ce week-end va être fou." J'étais tellement excitée que je ne pouvais pas me contenir, j'ai attrapé Caitlyn, je l'ai poussée sur le lit et j'ai sauté sur elle. Écrasant mon corps contre elle, je cherchai avidement sa bouche, glissant ma langue entre ses lèvres alors que mes mains exploraient son corps.

Caitlyn gémit dans mon étreinte, ses mains glissant le long de mon dos et prenant mes fesses en coupe, serrant et pétrissant mes joues. Je m'assis, chevauchant son ventre et attrapant l'ourlet de son haut, essayant de le remonter.

"Arrête, arrête, Lauren attend!" haleta-t-elle, attrapant mes mains et les tirant vers ses côtés.

« Hein, quoi de neuf ? J'étais un peu confus, depuis quand m'a-t-elle refusé?

"Attendons, je veux que nous attendions jusqu'à demain soir." Elle avait un regard impatient et plein d'espoir sur son visage, sa bouche légèrement rouge et humide de ma salive.

"Pourquoi? Qu'y a-t-il de si spécial demain ? Je suis tellement excitée en ce moment, j'ai besoin de toi en ce moment. J'étais impatient et déçu à la fois, que prévoyait-elle ?

"C'est une surprise, quelque chose de spécial que je veux vous offrir et je veux que nous attendions, créons la tension jusqu'à ce que nous ne puissions plus attendre tous les deux. S'il vous plaît Lauren, attendez avec moi, ça en vaudra la peine, faites-moi confiance ? »

Laissant échapper un grand soupir, j'ai cédé, je me suis penché et je lui ai donné un rapide baiser sur les lèvres : « Bien, si c'est ce que tu veux, mais si tu me déçois, alors je m'en prends à ton cul ! Et peut-être que je ferai faire le travail à Dusty !

Caitlyn laissa échapper un cri d'indignation simulée face à ma menace : "Tu gardes ton chien excité loin de moi !" Elle a lutté pendant un moment, essayant de s'asseoir, mais j'étais toujours assis sur son ventre.

J'ai rebondi plusieurs fois, la faisant gigoter avant de descendre et d'aller m'asseoir sur mon lit.

« Alors qu'est-ce qu'on fait maintenant ? Il est trop tôt pour dormir et si tu ne veux pas jouer… » J'ai passé mes mains le long de mes cuisses, tirant ma jupe plus haut jusqu'à ce que ma culotte commence à peine à apparaître. (Ouais pour une fois je portais des petites filles jaunes moulantes qui me moulaient bien les fesses).

"Hé pas de taquinerie ! Et ne te laisse pas faire non plus, je veux que tu aies envie de moi demain soir. Que diriez-vous de faire quelques devoirs pour changer, nous avons été un peu occupés ces deux dernières nuits.

Sheesh, faites confiance à Caitlyn pour qu'elle veuille être ennuyeuse et faire ses devoirs scolaires alors qu'à la place, nous pourrions jouer. Je laissai échapper un soupir exagéré, "Bien, sois ennuyeux alors!"

Et ce fut le reste de notre nuit, nous avons travaillé un peu puis sommes allés nous coucher, au moins Caitlyn a cédé et nous a laissé partager un lit. J'adorais me blottir à côté d'elle et sentir son corps chaud à côté du mien quand je me réveillais le matin.

Quand le matin est enfin arrivé, j'ai été encore plus déçu. Caitlyn s'est vite habillée, pas de show pour moi aujourd'hui ! Je pouvais déjà sentir l'anticipation et mon envie de descendre. Peut-être que Caitlyn avait quelque chose avec ce truc de retenue, mais putain j'étais excitée !

Toute la journée à l'école a traîné et traîné, tout ce à quoi je pouvais penser, c'était à combien de sexe j'allais avoir au cours des deux prochains jours !

Au déjeuner, Caitlyn a commencé à me taquiner, passant une de ses mains de haut en bas sur ma cuisse sous la table. "Comment te sens-tu? Vous devenez fou? Elle aimait évidemment ça, je suppose que sa maîtrise de soi était meilleure que la mienne. Je n'avais pas l'habitude de me priver de plaisir, quand je voulais quelque chose, je trouvais un moyen de l'obtenir.

« Espèce de salope ! Arrête de me taquiner! Je pouvais sentir ma chatte s'humidifier à son contact, je voulais tellement m'en sortir.

Caitlyn a commencé à rire doucement, sa main douce glissant le long de ma cuisse, repoussant ma jupe jusqu'à ce qu'elle touche presque ma chatte avant de reculer et de reprendre son déjeuner.

"Vous ne pouvez pas attendre hein ? Pas trop longtemps, l'école est presque terminée et nous avons trois jours entiers pour nous. Et vous allez adorer chaque seconde.

« Je ferais mieux ! Mais n'oubliez pas que tante Kate va se montrer, nous devons donc rendre l'endroit présentable quand elle le fera. Je ne veux pas qu'elle marche sur moi, comme Alex l'a fait lundi. » La seule pensée de se faire prendre comme ça a envoyé une autre bouffée de chaleur dans ma chatte.

"Ne t'inquiète pas ma sœur, j'ai un plan donc pas besoin de t'inquiéter pour elle. Maintenant, souviens-toi, Sara et sa maman viennent nous chercher après l'école, donc nous n'avons pas besoin de rentrer à pied aujourd'hui.

C'est alors que la cloche sonna, signalant la fin du déjeuner. Nous avons tous les deux commencé à ranger nos affaires, "Alors, as-tu déjà convaincu Sara de sortir avec Alex?"

"Hein? D'où vous est venue cette idée ? Elle avait l'air vraiment confuse, putain, voilà mon explication pour leurs conversations. De quoi parlaient-ils au juste ?

"Nous devons aller en cours, je te verrai plus tard", Caitlyn est partie dans sa classe et je me suis dirigée vers la mienne, à me demander ce qu'elle avait comploté.

Après l'école, nous nous sommes retrouvés et avons attendu à la porte d'entrée Sara et sa mère.

« Pensais-tu vraiment que j'essayais de brancher Sara avec Alex ? Caitlyn a demandé pendant que nous attendions.

"Ben ouais. Sinon, pourquoi l'inviterais-tu ? J'ai pensé que tu voulais que je sois seul ce week-end et qu'elle le garderait occupé. Je veux dire, il est toujours en train de luner autour d'elle chaque fois qu'elle vient.

C'était vraiment drôle de voir Alex essayer d'agir de manière cool et dure quand Sara était là. Nous essayions de ne pas nous moquer de lui et elle n'arrêtait pas de le taquiner, elle ne le conduisait pas, mais elle a répondu juste assez pour l'intéresser.

« Non, hein ! Il la suit toujours, mais pour être honnête, je n'ai même jamais pensé à eux ensemble. Un petit froncement de sourcils plissait son front, à quoi pensait-elle maintenant ?

"Vraiment? Alors qu'est-ce que tu as prévu avec elle ? Et pourquoi dire à Alex qu'elle viendrait si elle n'est pas pour lui ? Je me sentais vraiment confus maintenant, est-ce que Caitlyn prévoyait juste un plan à trois pour nous les filles ou quelque chose d'autre se passait-il?

Juste à ce moment-là, une Mercedes s'est arrêtée et Sara a à moitié grimpé par la fenêtre, ses gros seins tombant presque du haut décolleté qu'elle portait, "Allez vous deux, allons faire cette fête sur la route!" Elle laissa échapper un cri fort, surprenant plusieurs personnes à proximité et faisant éclater de rire sa mère.

"Silence Sara, tu te mets dans l'embarras !" sa mère l'a avertie.

"Ne t'inquiète pas maman, je ne suis jamais gêné et ils savent comment je suis, alors pourquoi ne pas t'amuser ?" Sara a commencé à pomper un bras de haut en bas, scandant "Party, party, party!"

Caitlyn a attrapé mon bras et s'est précipitée vers la portière de la voiture. elle rougissait violemment et contrairement à Sara ou à moi d'ailleurs, elle était définitivement embarrassée par les bouffonneries de Sara.

Ouvrant la porte d'un coup sec, Caitlyn plongea, me donnant un bel aperçu de la cuisse tonique, avant de se glisser pour me faire de la place.

"Dieu Sara, tu n'as pas honte !?! Ramène ton cul dans la voiture ! Mademoiselle H, faites-la arrêter. Caitlyn riait impuissante maintenant, alors que Sara continuait à crier et commençait à appeler des gens au hasard, leur demandant de faire la fête avec elle.

Je suis monté dans la voiture et j'ai fermé la porte, Sara était toujours accrochée à la fenêtre, alors j'ai tendu la main et l'ai giflée sur son cul serré en jean.

“OWWWW !” Sara recula brusquement et se cogna la tête contre le cadre de la fenêtre et nous commençâmes tous à nous moquer d'elle.

"Tu méritais ça Sara, maintenant arrête de faire l'imbécile," la mère de Sara (Mme Harper ou Miss H comme nous l'appelions habituellement) riait aussi, "Allez les filles, attachez votre ceinture et allons-y."

Nous nous sommes finalement triés et Miss H est partie avec un crissement de pneus, elle a toujours conduit vite et nous a traités comme des gens normaux. Je pensais qu'elle était la maman la plus cool de tous les temps.

Nous avons bavardé constamment sur le chemin du retour, Miss H a proposé de nous emmener les filles au cinéma dimanche, "Je sais que vous les filles voulez voir Magic Mike, mmmm Channing Tatum!"

"Ewww grosse maman, tu es trop vieille pour le regarder comme ça !" Sara donna une tape sur le bras de sa mère. "Quoi qu'il en soit, Amber Heard est bien plus sexy que lui"

Miss H la regarda un instant avant de répondre : « Elle est plutôt mignonne, mais qu'en est-il de ces abdominaux ? Qu'en penses-tu Laurent ?" elle penchait la tête, je la voyais me regarder dans le rétroviseur, elle avait un regard assez intense.

"Ils sont tous les deux très chauds, mais je ne sais pas, nous pourrions être occupés dimanche…" Je voulais aller voir le film, mais je suis presque sûr que nous avions tous d'autres plans pour ce week-end.

"Eh bien, jouons-le à l'oreille, hein ? Je suis sûr que vous, les filles, mourrez d'envie de sortir de la maison et de prendre l'air pour changer, une chance de recharger vos batteries, pour ainsi dire.

"MAMAN!" Sara avait l'air surprise, à propos de ce que je ne sais pas, mais elle lançait un sale regard à sa mère.

« Quoi Sara ? Ai-je dit quelque chose de mal?" elle avait un sourire malicieux en regardant sa fille. Se passait-il quelque chose ici dont je n'étais pas au courant ?

La conversation a été interrompue alors que nous nous garions dans notre allée; il n'y avait aucun signe de la voiture d'Alex, alors j'ai pensé qu'il ne pouvait pas encore être à la maison.

"Lauren chérie, tu peux me donner un coup de main avec les sacs s'il te plaît ?" Mlle H m'a demandé. Caitlyn était allée ouvrir la porte et Sara était juste derrière elle, chuchotant quelque chose.

« Bien sûr, Miss H » J'ai marché jusqu'à l'arrière de la voiture, quelques sacs étaient assis dans le coffre, merde, de combien de vêtements Sara avait-elle besoin ?

« Lauren, combien de fois t'ai-je demandé de m'appeler Bonnie ? »
"Désolé Miss H, ah je veux dire Bonnie, habitude je suppose," elle n'avait commencé que récemment à nous demander de l'appeler Bonnie et j'essayais toujours de briser l'habitude des années.

« Lequel de ces sacs est le sac de Sara ? » J'ai demandé.

"Tous les deux, Sara n'emporte pas de lumière, je suppose qu'elle a prévu un week-end" GROS"" Je lui ai lancé un regard curieux, pourquoi l'accent mis sur le gros, je me suis demandé ?

"Vous attrapez le sac à dos, je pense que l'autre est un peu lourd"
"D'accord alors" J'ai attrapé le sac à dos, je l'ai jeté sur une épaule et Bonnie a attrapé le sac de sport, il avait l'air plutôt plein, mais sérieusement, combien les vêtements pouvaient-ils peser ?

Bonnie a claqué le coffre et a commencé à marcher vers la maison et je l'ai suivi. Elle avait l'air plutôt bien pour une maman, je sais qu'elle a eu Sara quand elle était assez jeune et je me suis dit qu'elle avait quelque part la trentaine. Le jean moulant qu'elle portait était étroitement moulé à son cul et à ses longues jambes. Je ne pouvais pas m'empêcher de les admirer et j'espérais avoir l'air aussi bien qu'elle quand j'étais vieux. Elle avait des seins énormes cependant, ça devait être au moins un bonnet D, je ne voulais pas que les miens soient si gros, ils devaient gêner et je devrais probablement porter un soutien-gorge tout le temps aussi.

Nous sommes allés à l'intérieur et sommes entrés dans le salon, Caitlyn et Sara n'étaient nulle part en vue, alors j'ai juste laissé tomber le sac à dos sur le canapé, « Déposez celui-là n'importe où Bonnie, nous n'avons pas besoin d'être leurs esclaves, Sara peut venir les chercher. quand elle les veut.

"Bon sang Lauren, je ne suis pas l'esclave de ma petite fille c'est sûr" elle m'a fait un sourire et a laissé tomber le sac sur le sol avec un peu de bruit sourd et de hochet. Qu'est-ce qu'il y avait là-dedans ?

Nous sommes juste restés là pendant une minute; Je voulais qu'elle parte mais comment se débarrasser d'elle sans être grossier ? Bonnie se contenta de me fixer, un petit sourire aux lèvres alors qu'elle me regardait m'agiter.

"Eh bien… je suppose que je devrais vous laisser les filles et vous débarrasser de mon ancien moi." Elle s'est approchée et m'a fait un gros câlin, poussant ses gros seins contre ma poitrine, écrasant mes propres petits contre elle.

Je l'ai étreinte en retour et l'ai lâchée, mais elle a tenu l'étreinte un peu plus longtemps avant de me relâcher. "D'accord, chérie, je m'en vais, les filles, amusez-vous et appelez-moi quand vous vous déciderez sur le film, je suis sûr que ce sera très amusant."

"D'accord Miss H, nous le ferons." Je la raccompagnai à la porte, la lui ouvrant.
"Appelle-moi Bonnie," elle passa un ongle le long de ma mâchoire, envoyant un frisson dans le dos avant de franchir la porte et de se diriger vers sa voiture.

J'ai fermé la porte et m'y suis appuyé, est-ce qu'elle me draguait ? Je suis restée là un moment à y penser, elle était vraiment jolie, mais elle était assez âgée pour être ma mère. Nahh pas question qu'elle me drague, je dois imaginer des choses.

Je suis monté à l'étage dans notre chambre pour trouver Sara et Caitlyn assises sur son lit, elles ont toutes les deux cessé de parler quand je suis entrée. Je m'arrêtai sur le pas de la porte alors qu'ils me regardaient tous les deux.

"Rien" répondit Sara d'une voix chantante, "où sont mes sacs ?"

« En bas où nous les avons laissés, es-tu sûr d'avoir fait assez de bagages ? C'est seulement 3 jours, de combien de vêtements avez-vous besoin ? » J'allai m'asseoir sur mon lit.

«Ce ne sont pas que des vêtements; J'ai pris quelques affaires pour le week-end. Nous avons quelques choses de prévues. Elle lança un regard significatif à Caitlyn et lui serra la cuisse, la faisant rougir.

"Quel genre de projets ?" J'espérais que j'allais enfin découvrir de quoi ils avaient parlé toute la semaine.

Caitlyn retira la main de Sara de sa cuisse et me regarda : « Tu le sauras plus tard. En ce moment, trions le thé et tu dois encore emmener Dusty faire une promenade.

Merde, j'avais oublié ça. Sans papa, je devrais emmener Dusty pour sa promenade.

"Très bien, je vais m'occuper du chien et vous pourrez cuisiner tous les deux." Je pouvais me sentir m'humidifier; promener Dusty serait le moment idéal pour éliminer certaines de mes frustrations. Je n'étais pas venu depuis hier quand j'ai eu une séance de masturbation rapide dans les toilettes à l'école et avec les taquineries de Caitlyn, j'étais prêt à éclater.

Caitlyn et Sara me suivirent en bas dans la cuisine où nous pouvions voir Dusty debout à la porte, nous regardant en remuant la queue.

"Vos sacs sont dans le salon Sara", lui ai-je dit en ouvrant la porte et Dusty a bondi à l'intérieur, sautant partout, excité de voir quelqu'un après avoir été seul toute la journée.

"Merci Lauren, je vais les emmener à l'étage" Sara est partie et Caitlyn s'est approchée de moi.

« Emmenez simplement Dusty se promener, rien d'autre ! D'accord?"
"Quoi? Je n'avais pas prévu de faire autre chose !"

Caitlyn a juste ri, "Bien sûr que tu ne l'étais pas. Ne tardez pas trop, Alex devrait être à la maison dans environ 45 minutes et je veux que vous reveniez avant.

J'ai sursauté quand j'ai senti le nez froid de Dusty piquer dans mes fesses, il avait collé sa tête sous ma jupe et reniflait ma chatte par derrière.

C'était comme une réponse automatique, j'ai juste gémi et arqué mon dos, poussant mon cul dans son museau alors que je sentais sa langue glisser le long de ma cuisse avant d'atteindre ma culotte.

« Dusty, arrête ça ! Caitlyn l'attrapa par le col et le tira d'entre mes jambes.

"Ohhhh Caitlyn, je ne peux pas le laisser faire ? Juste pour un petit moment ? je l'ai suppliée; juste ce petit coup de langue m'avait presque déclenché. Je pouvais sentir une bouffée de chaleur ramper sur ma peau et mes mamelons poussaient contre mon chemisier, aspirant à être touchés.

« Espèce de chien cornu ! Tu peux m'attendre, n'est-ce pas ? Caitlyn s'avança, me regardant de ses yeux baissés. Elle glissa ses bras autour de mon cou, m'attirant pour un baiser. Sa langue sortit, léchant juste mes lèvres avant de se retirer.

« Oh mon dieu Caitlyn, tu me rends folle ! Je vais bientôt exploser et tout sera de ta faute ! Je l'ai lâchée et j'ai appelé Dusty: "Allez mec, c'est l'heure d'une promenade", j'ai regardé Caitlyn, "et seulement une promenade, désolé mon garçon, pas de chatte pour toi aujourd'hui."

Dusty laissa échapper un gémissement, avant de courir vers le tiroir qui tenait sa laisse, rebondissant et désireux de sa promenade.

Je l'ai emmené le long de la rivière près de chez nous, devant sans cesse lutter contre mes pulsions et ses avances. J'ai essayé de nous occuper tous les deux en lui lançant des bâtons et en gardant son nez loin de ma chatte. D'une manière ou d'une autre, nous sommes tous les deux revenus à la maison et j'ai vu qu'Alex était déjà arrivé. J'ai emmené Dusty par la porte latérale et l'ai laissé dans le jardin avant d'entrer dans la cuisine.

Sara se tenait devant le four en train de remuer quelque chose dans une marmite. Je suis juste resté là à admirer son cul, elle portait un short en jean délavé et un t-shirt blanc, les joues de son cul dépassant partiellement du bas. Une jambe était droite et l'autre pliée, ce qui faisait ressortir davantage ses fesses. Elle avait l'air vraiment sexy et je me suis surpris à me demander quel goût elle avait.

« Quoi de neuf Laurent ? Sara me regarda par-dessus son épaule en souriant.

"Ça sent bon, qu'est-ce qu'on mange ?" J'allai m'asseoir sur un tabouret au comptoir, lui faisant face et m'adossant au banc.

"Poulet, riz et légumes", rien de trop flash. « Avez-vous pris soin de Dusty ? elle m'a fait un petit clin d'oeil.

Merde! Caitlyn lui avait-elle parlé de moi et de Dusty ? Qu'est-ce qu'elle savait de ce qui s'était passé dernièrement ?

Sara était la meilleure amie de Caitlyn et probablement sa seule véritable amie. Donc je ne pouvais que supposer qu'elle lui avait parlé de nous et qu'elle devait savoir que nous prévoyions que ce soit un week-end de sexe, mais qu'en pensait-elle ?

« Ouaishhh. J'ai emmené Dusty se promener. Pour une raison quelconque, je me sentais un peu nerveux, pas quelque chose que je ressentais normalement en ce qui concerne le sexe.

« C'est tout ce que tu as fait ? Caitlyn m'a parlé de toi et de Dusty. Je pensais que ça sonnait vraiment chaud. Elle s'était retournée pour me faire face, me regardant droit dans les yeux.

"Elle t'en a parlé ?" J'ai senti un picotement dans ma chatte, Sara a aimé ça ?

« Ouais, elle me dit tout et je sais tout sur ce que vous avez fait ensemble. Ce que tu as fait à Alex et ce qu'il t'a fait aussi. Son regard parcourait mon corps, s'arrêtant sur mes mamelons avant de descendre plus bas.

Je me mordis la lèvre, je pouvais sentir son regard comme un vent chaud passer sur mon corps. Mes mains étaient sur mes cuisses, alors j'ai serré ma jupe sur mes jambes, avant d'écarter mes cuisses. Si elle s'accroupissait un peu, elle pourrait probablement voir directement entre mes jambes, jusqu'à ma chatte humide.

"Hmmmm, tu es une petite chose sexy n'est-ce pas. Je comprends pourquoi elle t'aime tant.

"Elle a dit qu'elle m'aimait ?" Pourquoi étais-je si surpris ? Je me sentais comme un cancre en ce moment.

« Bien sûr, je le connais depuis des lustres. Bien avant que vous ne le sachiez. Je suis tellement heureuse pour elle, tu n'as aucune idée depuis combien de temps elle se languit de toi et puisque tu es sa sœur, cela lui a rendu la tâche beaucoup plus difficile.

"Eh bien, je l'aime aussi. Je me fiche de ce que les autres pensent et le simple fait qu'elle soit ma sœur ne fait aucune différence pour moi; ça le rend encore meilleur vraiment.

"Est-ce que tu vraiment? Je l'aime je veux dire. Tu aimes aussi baiser des mecs, mais je suis presque sûre que Caitlyn est lesbienne, elle ne s'en rend peut-être pas encore compte, mais elle le découvrira bien assez tôt.

Je me sentais un peu sur la défensive maintenant, qu'est-ce que c'était ? Il y a une minute, elle me regardait comme si elle voulait me manger et maintenant elle se demandait si j'aimais Caitlyn ou non.

«Bien sûr que je l'aime; ces derniers jours ont été formidables. Je ne sais pas ce qui va se passer plus tard, mais pour l'instant, nous allons très bien. J'ai fermé mes jambes et croisé mes bras sur ma poitrine, je me sentais un peu énervé maintenant. Sara ferait mieux de ne pas être comme ça tout le week-end, sinon tout serait gâché.

« Hé, ne t'inquiète pas ; Je voulais juste voir ce que tu dirais. Je pense que tu vas être super pour elle. L'avenir est bien trop loin, tu n'as que 13 ans et elle en a 15. Ce n'est pas une planification de mariage ou quoi que ce soit.

Sara se retourna vers la cuisinière, remuant à nouveau la marmite. "En plus, j'espère que vous pourrez partager. Il est impossible que je passe le week-end ici sans passer à l'action.

Hein? Juste comme ça, elle avait recommencé à flirter. Qu'est-ce que j'étais, une sorte de jouet avec lequel jouer ? Un lot à gagner ?

"Tu veux nous rejoindre ?" Je descendis tranquillement du tabouret et attrapai un torchon avant de me faufiler derrière Sara.

« Bon Dieu, est-ce que Caitlyn t'a parlé de nous ? À propos de nos soirées pyjama ? »

Waouh ! Je n'avais aucune idée que Caitlyn et Sara s'étaient amusées. Cette fille avait des histoires à me raconter. Une fois que je me suis suffisamment rapproché, je me suis tordu, avant de le retirer et de le faire claquer sur les fesses rondes de Sara.

Avec un craquement retentissant, je ris et me précipitai hors de la pièce. Sara poussa un énorme hurlement, tenant son cul dans ses mains, sautillant de haut en bas.

« Espèce de petite salope ! Je vais tanner ta peau pour ça ! Sara m'a chassé de la cuisine dans le salon où j'avais pris position de l'autre côté de la pièce, le canapé entre nous.

« Tu vas me faire quoi ? Tan ma peau? Tu es quoi, 50 ans ? Je riais si fort, c'était difficile de parler, elle avait l'air si en colère, une main toujours en coupe sur une fesse.

"50 ? Je vais te montrer 50, petit clochard ! Elle a fait une fente vers la droite alors j'ai commencé à courir de l'autre côté du canapé. Mais Sara n'avait fait qu'une feinte, repartant immédiatement dans l'autre sens, me coupant la parole.

J'ai poussé un cri aigu et me suis retourné, mais j'étais trop lent, Sara m'a attrapé par les épaules et m'a poussé sur le dossier du canapé.

J'ai essayé de me tortiller, mais j'ai été surpris de voir à quel point elle était forte. Elle enroula une jambe autour de la mienne et une main attrapa ma queue de cheval.

"Il est temps de tanner votre petite dame, je pense que 50 est un bon chiffre, n'est-ce pas?" Avec cette Sara m'a giflé sur le cul, ce n'était pas très dur, mais je l'ai vraiment ressenti sans rien pour me protéger, mais une jupe fine et une culotte.

"1, 2, 3, 4, 5" Sara m'a rapidement giflé le cul, alternant entre les joues avant de s'arrêter, sa paume toujours sur mon cul.

"Aïe, aïe, arrête, arrête" Mon cul était vraiment chaud et je ne pouvais pas m'arrêter de rire. Je pouvais sentir la main de Sara se poser sur mes fesses, frottant légèrement mes fesses rouges, d'avant en arrière.

« Tu veux que j'arrête déjà ? Nous venons tout juste de commencer. Elle a relevé ma jupe puis m'a giflé à nouveau le cul, 5 gifles rapides d'avant en arrière contre mon cul vêtu de culotte.

Je pouvais sentir ma chatte chauffer, elle devait avoir une vue magnifique pendant qu'elle me fessait. J'étais sûr que ma culotte devait avoir une tache assez humide maintenant, j'étais tellement mouillé.

"Qu'est-ce que c'est que ce racket ?" cria Caitlyn. J'entendais des pas descendre les escaliers, j'essayais de me lever, mais Sara me maintenait toujours.

"Rien Caitlyn, je donnais juste une leçon à Lauren." Sara a glissé sa main dans la jambe de ma culotte, passant un doigt le long de mes lèvres trempées et touchant juste mon clitoris. J'ai presque joui à son contact, cambrant le dos et gémissant, j'étais si proche.

Puis, d'un geste soudain, Sara attrapa mes jambes et me renversa sur le canapé, m'envoyant tomber sur le sol, riant et gémissant en même temps.

Caitlyn et Alex sont tous les deux venus au coin de la rue pour me voir allongé sur le sol tout échevelé et riant et Sara juste debout à côté du canapé.

"Quel genre de leçon lui appreniez-vous?" demanda Caitlyn, le froncement de sourcils sur son visage étant rapidement remplacé par un sourire quand elle me vit.

"Ouais Sara, qu'est-ce que tu lui faisais ?" Une autre crise de rire s'est emparée de moi quand j'ai vu Alex prendre sa pose macho, essayant d'impressionner Sara.

"Oh, je lui apprends juste que ce n'est pas bien de secouer les gens avec des serviettes. Mais je pense qu'elle a compris après avoir goûté à ma punition. Elle a mis un doigt brillant dans sa bouche et je savais juste que ce doigt avait été celui qui avait touché ma chatte.

"Ouais, elle a bien goûté." Je me levai du sol, essayant de me ressaisir.

Je ne pense pas qu'Alex ait compris, mais d'après le regard que Caitlyn m'a lancé, je suis presque sûr qu'elle l'a fait. "Allez, allons "goûter" un peu de nourriture, je meurs de faim."

Nous nous assîmes tous les quatre autour de la table, un à côté avec Alex et Caitlyn aux extrémités et Sara et moi en face l'un de l'autre. C'était vraiment bizarre, ils ont tous agi comme si c'était juste un repas parfaitement normal, alors que je suis sûr qu'ils pensaient au sexe autant que moi.

Mon cul était encore un peu tendre après la fessée que Sara m'avait donnée et la façon dont elle continuait à se lécher les lèvres tout en me fixant envoyait toutes sortes de frissons à travers mon corps. J'ai continué à frotter mes cuisses l'une contre l'autre, faisant frotter les lèvres lisses de ma chatte l'une contre l'autre. Je pouvais à peine suivre ma fin de conversation, répondant simplement par oui ou par non quand quelqu'un me demandait quelque chose.

Après avoir fini de manger, Caitlyn a commencé à donner des ordres.

"Lauren, pourquoi ne m'aideriez-vous pas dans la cuisine et Sara, vous pouvez aider Alex à choisir un film à regarder."

« Ouais, ouais, ça sonne bien. Allez Sara, nous avons des tas de films, je suis sûr que nous trouverons quelque chose que tu aimes. Alex sauta de la table, renversant sa chaise et tombant presque sur ses fesses dans le processus.

« Hé, ralentis, cow-boy ! » Nous avons tous éclaté de rire lorsque Sara l'a réprimandé, laissant Alex devenir rouge vif d'embarras. "Il n'est pas nécessaire de se précipiter comme une gaffe, allons choisir un film."

Sara tendit la main à Alex, lui souriant d'un air encourageant. Alex trébucha à nouveau sur sa chaise, ce qui provoqua une autre série de rires avant de prendre la main de Sara et de la laisser le conduire hors de la pièce.

"Putain, il a toujours agi comme un imbécile avec Sara, mais cela l'amène à un tout autre niveau." J'ai commencé à rassembler les assiettes, désireux d'en finir avec le nettoyage.

"Ouais, pendant que tu étais sorti, je lui ai parlé, expliqué quelques choses et lui ai dit que s'il la traitait bien, il pourrait bien avoir de la chance ce week-end."

Caitlyn a attrapé le reste des affaires et nous sommes allés dans la cuisine. "Tu t'occupes de la vaisselle et je vais chercher des collations et des boissons triées."

"Nnnnhh, ne pouvons-nous pas simplement remettre le nettoyage à plus tard ?" même si nous avions un lave-vaisselle, cela ne me dérangeait pas vraiment de le faire, j'avais d'autres choses en tête en ce moment.


"Allez Lauren, ce n'est pas si difficile. Il suffit de les rincer rapidement et de les mettre dans la laveuse.

"Très bien, s'il le faut vraiment !" J'ai commencé à tout rincer et à empiler le lave-vaisselle pendant que Caitlyn commençait à faire du pop-corn.

Caitlyn vint derrière moi, enroula ses bras autour de ma taille et me serra fort dans ses bras.

"J'ai quelque chose de spécial prévu pour nous ce soir, alors après le film, nous allons nous coucher, d'accord?"

J'ai placé la dernière assiette dans le lave-vaisselle avant de me retourner dans son étreinte. Regardant ses beaux yeux bruns, je l'embrassai. Après un moment, sa bouche s'est ouverte et sa langue a glissé dans ma bouche, glissant sur mes dents avant de s'emmêler avec ma langue.

Elle a glissé ses mains dans mon dos, passé ma jupe jusqu'à ce qu'elle atteigne mes cuisses nues. Traînant légèrement ses doigts le long de ma peau, elle souleva ma jupe jusqu'à ce qu'elle puisse prendre une fesse dans chaque main, les serrant et les pétrissant, me serrant contre son corps.

Gémissant dans sa bouche, j'emmêlai mes doigts dans les cheveux de Caitlyn, savourant le goût de sa langue sur la mienne. Nous avons été ramenés à nous-mêmes par le ding du micro-ondes, signalant que notre pop-corn était prêt.

Nous nous sommes embrassés un moment de plus avant de nous retirer, un brin de salive s'étirant entre nous jusqu'à ce qu'il se brise et coule sur la chemise de Caitlyn.

Caitlyn s'essuya le menton du revers de la main et me sourit. "Pourquoi ne nous prends-tu pas une couverture que nous pouvons partager sur le canapé et j'apporterai tout ?"

"Bien sûr, ne prends pas trop de temps, d'accord?" J'ai rapidement couru à l'étage pour attraper une couverture, et j'ai décidé d'ajouter un peu plus de plaisir aux choses en enlevant ma culotte et en la plaçant sous l'oreiller de Caitlyn avant de redescendre dans le salon.

Sara et Alex étaient assis sur le canapé, assez proches mais pas tout à fait se touchant. Merde, j'espérais avoir le canapé avec Caitlyn, de la place pour s'allonger et s'allonger ensemble. Eh bien, la grande chaise spongieuse devrait faire l'affaire. Nous avions ce fauteuil inclinable vraiment cool, avec des accoudoirs rembourrés massifs, vous pouviez simplement vous y enfoncer, vous y perdre presque.

Je suis allé m'asseoir, drapant la couverture sur mes jambes, "Alors qu'est-ce qu'on va regarder?"

"Maison sur une colline hantée !" fut la réponse enthousiaste de Sara. "J'adore ce film, il est tellement effrayant !"

"Ouais, c'est plutôt cool, les films d'horreur sont parfaits pour les rendez-vous, ça fait peur aux filles et elles ont besoin de réconfort, n'est-ce pas Sara?" Alex avait l'air plein d'espoir, si c'était son gros coup pour entrer dans le pantalon de Sara, je pense qu'il devait y réfléchir davantage.

"Vous aimeriez, vous êtes plus susceptible de sauter et de crier comme une petite fille que moi!"

"Hé, je suis la petite fille ici et je n'aurai pas peur!" J'adorais les films d'horreur, mais ils ne me faisaient presque jamais sursauter.

"Vraiment? Il me semble me souvenir d'une fille en particulier, refusant de dormir après avoir regardé Un cauchemar dans la rue Elm l'année dernière. Caitlyn entra tenant deux bols de pop-corn, des verres et quelques bouteilles de coca.

"Je n'avais pas peur, je n'étais juste pas fatiguée !" Ouais mon excuse était pathétique mais ce film était génial et j'ai continué à y penser pendant des lustres après l'avoir vu.

"Bien sûr que tu ne l'étais pas !" La voix de Caitlyn dégoulinait de sarcasme, mais elle me souriait donc je n'étais pas ennuyé. Elle passa un bol, des verres et une bouteille à Alex. "D'accord, commencez déjà le film."

She went and turned off the lights before coming over and putting her stuff on the table beside the chair. “Room for me?”

I flipped back the blanket and padded the chair beside me, “I think we can both fit, don’t you?”

Caitlyn slipped in beside me and I grabbed her legs, placing them across mine before pulling the blanket over both of us.

“Mmmmm snugly,” she poured us both a glass, handing me mine, then slipping an arm across my shoulders and wriggling herself in closer.

Alex finally started the movie and for the first 30 minutes or so I actually watched the movie, eating popcorn and enjoying my coke.

Then I started to get bored and all too conscious of Caitlyn’s body cuddled up next to me. I had one hand around her lower back, just stroking the exposed skin of her hip. I slipped my other hand under the blanket, resting it on her knee, just moving my fingers slightly.

Caitlyn kissed me on the cheek before turning her attention back to the movie. I slowly increased my movements, gradually edging my hand higher up her legs until I reached her skirt, then inching it up higher until I was running my fingers from her knee to just below her panties.

“You are making me so horny right now,” Caitlyn whispered in my ear. “It feels like we’re on a real date or something.”

“Does that make me the lecherous boyfriend then?” I whispered back, my mouth almost touching her ear, I slipped my tongue out and took a little lick along her earlobe, causing her to squirm and squeal out loud.

“Hey, quiet in the cheap seats over there! You’re not in the back row of the theater now,” Alex called to us. Looking over, I noticed that they were now sitting right beside each other, thighs touching. I guess Alex’s plan did have some hope after all.

“Jealous much?” Caitlyn laughed at them, “looks like you’re getting cosy over there yourselves.”

Sara just laughed and placed a big kiss on Alex’s cheek, “Jealous, me? Why would I be jealous when I’ve got a big handsome hunk of man meat right beside me?”

Alex blushed and looked like he didn’t know whether to pass out or jump for joy. He settled for grabbing her around the waist and pulling her against him and kissing her on the cheek as well.

“Smooth move Alex, now be quiet over there, unnnhhhh” Caitlyn’s comments were brought to a moaning halt when I slipped my hand between her thighs and pressed my fingers against her panty clad pussy.

“Shhhhhhh,” I whispered in her ear as I moved my hand back down her thigh.

Alex and Sara seemed to miss her moan as they went back to watching the movie, this time with Sara snuggled up under his arm and Alex grinning fit to burst.

Caitlyn parted her thighs, an open invitation for me to continue my explorations. I eagerly accepted, sliding my fingers easily up her thigh now, just lightly touching her skin, up and down, stopping just short of her panties.

I could feel the heat coming from her pussy and I could see her nipples pushing hard against her shirt, almost right in front of my face. I nuzzled my face against her shirt, relishing the feel of her breast against my cheek, separated only by a layer of thin cotton.

Turning slightly, I sucked her nipple into my mouth, soaking her shirt with my spit, I flicked it with my tongue. Caitlyn moaned again, stroking my hair as I sucked and nibbled on her nipple for several minutes.

Finally tiring of the taste of cotton I pulled back, releasing her breast from my mouth. I’d left a large wet spot, turning the white material almost transparent, her pink nipple visible in the dim light from the TV.

Turning my attention to her neglected lower regions, I resumed stroking her thighs. Her skin was so smooth, I marveled at the texture as I took my time, teasing her with every stroke. Her hips kept wriggling, trying to get my hand to go higher, wanting and needing me to touch her.

Finally I relented, bringing a gasp from her lips when at last I touched the sodden center of her panties. The material was drenched in her juices, coating my fingers as I rubbed up and down her lips, pushing her panties against her pussy.

I pulled my hand out from beneath the blankets and brought it up to Caitlyn’s mouth, “Taste yourself,” I whispered as I stared into her lust filled eyes.

Her tongue snaked out, licking one of my fingers, before sucking it into her mouth. Her tongue slid all over my finger as she sucked every last trace of herself from my finger, until I pulled it free with a pop from her sucking mouth. I ran my other finger across her top lip, letting her smell her pussy, she opened her mouth trying to get at my finger but I pulled away, sucking it into my own mouth.

I couldn’t hold back my moan as I finally got a taste of her delicious juices, I’d been forced to wait too long for another taste of her glorious self. I eagerly sucked each of my fingers, getting every last drop of her sweet nectar before slipping my hand back under the blankets.

Caitlyn had an eager look in her eyes as she watched my hand disappear, no pretense of interest in the movie now, only eager to feel my touch again.

Quickly bringing my hand to her pussy, I wasted no time in pushing the material to the side, at last giving me access to the smooth skin of her bald pussy. I realized she must have shaved while I was out, as there was no trace of stubble, just smooth fresh skin.

Sliding the tip of a finger into her pussy, I used my thumb to rub at her clit. Caitlyn moaned and hugged me tightly, pushing her ass downwards trying to get more of my finger inside her.

She parted her thighs further, now with just one leg across mine and the other beside me, exposing herself to my touch as much as possible in the circumstances.

With easier access I added a second finger and began pumping them in and out of her tight slick hole as I continued to work her clit with my thumb. Caitlyn was biting her lip and breathing hard as I brought her closer to orgasm.

“No screaming,” I instructed her, “we don’t want to interrupt the love birds over there.”

Caitlyn never even looked at the couch and neither did I, all my attention was focused on the goddess in my embrace as she got closer to release.

“Lauren, you’re going to make me cum, unnnhhhh, I’m so close, ohhhh god, faster, please god go faster!”

I could feel her pussy muscles clenching at my finger, her juices flowing freely as I pumped my fingers in and out as fast as I could. Turning my head, I kissed her on the neck several times before latching on and sucking hard on the side of her neck.

Caitlyn squeezed her arms even tighter around me, almost crushing me as she began to grunt and moan, trying to stifle her cries, she buried her face in my hair as I sucked harder at her neck, rubbing furiously at her clit and pumping my fingers into her pussy.

“Oh god Lauren, I’m cumming, you’re making me cummmm! I love you, love you, love you…..” her voice trailed off as she slowly came down. I pulled my fingers from her sopping pussy, my hand soaked in her cum and released the suction on her neck.

I was happy to see the makings of a good hickey on her neck, marking her as mine. I slipped her panties back over her pussy, patting them back into place, causing her to shudder with each touch, before futilely trying to dry my hands on her skirt.

Holding her gently, I waited until her breathing slowed down a bit. “Pretty good movie isn’t it? Seemed to get you quite excited.”

“It wasn’t the movie, it was you. That was incredible, I love you so much.”

Caitlyn snuggled back into me as she slowly regained control of herself. I looked over at the couch and was surprised to see that Sara was straddling Alex, his hands on her ass as they made out.

“Hey, Caitlyn, look over there.” She turned her head to look, a frown forming on her face for a moment before turning into a smile.

“Good for them,” we watched them for a minute before she spoke again. “Come on, let’s go to bed, it’s time for your present.” She gave me a shy smile before removing her arms from around me.

“Oh goody, I love presents! Move your ass and let’s go!” I was eager now to get up, the craving inside me had been building for ages. I knew whatever Caitlyn had planned would be worth it and I was eager to find out what.

I threw the blanket aside and Caitlyn stood up, a large wet spot had formed on the back of her skirt. I stood up behind her, slapping her on the ass, “you soaked your skirt!”

"Quoi?" reaching back, she grabbed her skirt, “Oh no, it’s going to be ruined!”

“Maybe not, I’m sure pussy juice comes out in the wash,” I reassured her. “Now come on! I want my present.” I grabbed her hand and pulled her towards the stairs.

“Night you two, don’t do anything we wouldn’t do!” Neither of them even looked up, Sara just waved a hand in our general direction and continued making out with Alex.

Laughing we both went upstairs, hand in hand until we reached our room. Caitlyn turned to me, “Close your eyes.”

Feeling a little goofy I closed my eyes and Caitlyn led me into our room, “Take a seat and no peeking.” She pushed down on my shoulders and I sat down on the edge of her bed. I could hear her moving around and some rustling noises, I was getting really curious but I didn’t want to disappoint her so I kept my eye closed.

“Okay, you can open your eyes now.”

I opened my eyes to see Caitlyn standing before me, almost completely naked. Just a large red bow around her waist, the bow hiding her pussy from my view.

“You’re my present?” I was a little confused, yeah she looked really hot, but I was expecting a bit more.

“Well I’m only half the present, the other half is beside you.”

I looked down and saw a small box, covered in pink wrapping paper with red hearts all over it. Now this was more like it! I picked it up, giving it a little shake, but no noise came out. Carefully undoing the wrapping, it revealed a plain white box. I opened the lid to see several leather straps and buckles.

“Huh, what is this?”

“Take it out and see.” Caitlyn looked quite nervous now, hoping I wouldn’t be disappointed in her gift.

I tentatively picked up one of the straps and lifted, the whole lot came up, they were all connected somehow, but I still couldn’t figure out what this was supposed to be. Underneath the straps was a layer of tissue paper, I pulled that aside and was surprised to see several life like looking dildos lying in the bottom of the box.

“Ooooo cool, now these look like fun!” There were three of them, a small pink one about 4 inches long and reasonably slim. A medium one, blue, 6 inches long and a good thickness. The largest one was about 9 inches long, bright purple and about as thick as my wrist, a real monster.

Looking up at Caitlyn I asked, “You want us to use these on each other?”

Caitlyn let out a nervous laugh, “Well I don’t know about that purple one, but the others, yeah.” She looked at me for a moment, “You haven’t figured out what the straps are for have you?”

I held them up, looking at them, thinking, before giving up. “Nope, not a clue.”

“Well would you look at that, my sexy little nympho of a sister doesn’t know everything about sex after all. You wear it and you can attach the dildos to it so we can fuck.”

“Really?!? Now that is cool.” I looked at the toys in a whole new light now, this was going to be fun, and I wondered if I would be able to take that monster dildo? The middle one was about the same size as Dusty and Alex was slightly bigger than that.

“Lauren, I want you to do something special for me tonight.”

Something in her voice made me look up, “Sure thing, you want me to fuck you with one of these?” I held up the purple one, a big grin stretching from ear to ear.

“No, I don’t want you to ‘fuck’ me with one.” Caitlyn stepped closer until she took my face in her hands, “I want you to be my first, I want you to take my virginity”

I was stunned. She’d been saving it for me? “You want me to be your first? Isn’t that something a guy should be?”

“No, this is for you, I love you Lauren and I can’t think of any better way or anyone I love more to take my virginity.” She leaned down and tenderly kissed me on the lips before standing up.

“Are you sure? You can only do this once you know.” I stood up, placing my hands on her hips where the bow wrapped around her.

“Of course I’m sure, I’ve been planning this all week and I’ve had plenty of time to think about it. Now hurry up and get those clothes off!”

Caitlyn grabbed the hem of my shirt, pulling it up over my head, momentarily obscuring my view. I quickly slipped my skirt off, glad now that I’d removed my panties earlier.

I knelt down in front of Caitlyn and grasped the ends of her bow. Looking up into her eyes I slowly pulled on the ends until the bow pulled free and I released it, revealing her pussy, still puffy and slick from her earlier orgasm, her thighs glistening with moisture. I leant in and gave her a quick lick, sending a shiver up her body before I stood back up.

“Right, how do I get this thing on?” I held up the straps, still unsure to wear it.

“Give it here, I got Sara to show me.” She took the harness and knelt down in front of me, grasping one foot she slipped the straps over my foot.

“You got Sara to show you? What is she doing with something like this?” The idea of Sara with one of these things sticking out the front of her was even more arousing. My pussy was already quivering at the thought of using these toys on Caitlyn.

“Well, I don’t know if she’s ever used this before, but she has lots of toys. Her mum buys them for her.” Caitlyn slipped my other foot into the harness and slid it up my legs until the center strap slipped between my ass cheeks and rested snugly against my pussy. I could see my pubes sticking out the sides and a hole in the center of the strap just above my clit.

Caitlyn reached behind me and picked up the blue dildo, then slipped it inside the strap and out through the hole. She adjusted the straps until it was nice and tight, the base of the dildo pushing against my clit and the dildo sticking straight out in front of me.

I felt so weird, it was almost like I had a real dick of my own, I thrust my hips, causing the dildo to bob up and down increasing the pressure then releasing it on my clit.

Caitlyn was still kneeling in front of me, the dildo inches from her face. She reached up, wrapping one hand around the shaft, then opening her mouth she licked the head.

“Wow, you look so sexy, this is the best present ever!” I reached down, holding Caitlyn’s head and pushed the dildo further into her mouth.

She placed a hand on my hip, stopping me from going deeper as she continued to suck on the dildo, getting it wet and ready for her. Caitlyn continued to bob her head up and down, until she took half the dildo into her mouth, before gagging slightly and pulling back.

“This is harder than I thought,” she let out a little giggle as she grabbed the shaft and pumped it in her hand a couple of times.

“This is so hot, come on get on the bed, you’re wet enough, we can practice your blowjob skills later. Right now I want you so badly.”

I pulled her up by the shoulders and pulled her into a kiss, I could feel the dildo pushing against her stomach as our tongues wrestled and our hands roamed each others bodies.

I couldn’t stand waiting any longer, I pushed her down onto the bed, eager to get to my present. Caitlyn scooted up the bed until her head was on the pillow.

Climbing up onto the bed, I knelt between her spread legs. Caitlyn looked up at me with a mixture of apprehension and lust, “Will this hurt?”

“Only for a moment and then you’re going to love every second of it. Don’t worry, I did this to myself and it wasn’t too bad.”

Scooting closer I lifted her legs, placing them over my thighs, further spreading her, her lips opening up, ready for me. Taking hold of the shaft, I rubbed it up and down her slick lips, coating the head in her natural lube.


Caitlyn let out a moan and arched her back when I rubbed across her clit. I rubbed up and down her pussy several times, before moving lower and lining the head up with her tiny hole. Nudging the head slightly inside, I could already feel the resistance of her virginal pussy.

Keeping a firm grasp of the shaft I pushed, sliding the dildo in about an inch, before Caitlyn hissed in pain as I reached her hymen.

“Just relax my love, it’s okay, just breathe.” I quietly reassured Caitlyn as I could see her tensing up, fearful of the pain to come.

With my free hand, I started rubbing her clit, increasing her pleasure and taking her mind away from anything else. I slowly started to move the head in and out, just teasing the edge of her pussy, trying not to reach her hymen.

Caitlyn started to respond to my touch, reaching up and grabbing her own boobs, rolling her nipples between her fingers.

“That’s it my sweet girl, play with those beautiful boobs, do you see how incredibly hot you are? Can’t you see how crazy you make me?” I made a fork with two of my fingers, rubbing along both sides of her clit, trying to bring her off quickly as she worked her nipples.

“God Lauren, I can feel you inside me, your hands touching me.” I could see she was getting close to cumming again, the flush across her chest increasing as she approached orgasm.

She grabbed both nipples pulling hard and I pinched her clit at the same time sending her rocketing off into bliss. Taking advantage I thrust hard against, pushing the dildo half-way inside her, tearing through her hymen.

Caitlyn let out a shriek as I tore into her, the pain mixing with the pleasure, her mouth open in shock as her body warred between pleasure and pain. Pulling back, I eased out until just the head was in, then thrust hard again, burying myself all the way inside her until our skin slapped against each other.

I dropped down on top of her, our hard nipples poking each other as our breasts were mashed together. Caitlyn was gasping and moaning as I held myself still inside her. I was so close to cumming myself, the incredible eroticism of the moment and the pressure on my clit had me close to the edge.

“Are you okay? Did I hurt you?” I stroked her hair, kissing along her jaw, before nibbling on her ear lobe.

“I’m okay, I didn’t really know what to expect, but I think you did it perfectly.” Her hands slipped around my neck and she brought her feet up, wrapping them around my waist. “But man, I feel so stretched out and full, I had no idea it would feel like this. Now I want you to make love to me, but start off slow, I’m still a bit tender.”

I slowly pulled back, bringing a grimace to her lips, before easing back inside her. Starting a slow steady rhythm I eased the entire length in and out in long slow strokes. I was surprised at how easily I picked up the fucking motion, it felt like second nature to me and I loved the way it felt. To have this kind of control, to be the one on top, to have the dick and be in charge was awesome.

“Keep rubbing your clit for me,” I told Caitlyn as I continued my slow strokes. Her hand reached down between our bodies, sliding along our slick skin as we were both starting to be covered in a sheen of perspiration. Reaching her pussy, she began working her clit, the back of her hand rubbing against me every time I buried myself to the hilt inside her.

After several minutes she began thrusting back against me, beginning to enjoy everything. I began to pick up the pace of my thrusts, sliding more freely as her pussy got wetter again and stretched to accommodate her new intruder.

My own need to orgasm had receded temporarily, but as I started to move faster I could feel it building quickly. I wanted us to come together for our first time, so I tried to hold back.

Sitting up straighter, I was able to move more freely, sliding in faster with each thrust. I was breathing faster as I my body got hotter, the exertion heating me up.

Caitlyn was staring into my eyes as she continued to work her clit as I fucked the dildo in and out of her no longer virginal pussy.

“Fuck me Lauren, you can go faster now” With her free hand she reached up, cupping my right breast in her hand, my nipple sliding across her palm as I thrust against her.

Picking up the pace, I began to pump as fast as I could, desperate now for my own release. “Caitlyn, this is so fucking incredible, I can’t believe I’m fucking you, I’m going to cum just from fucking you! Cum with me Caitlyn, cum with me!”

I was thrusting frantically now, the sound of skin slapping against each other resounding throughout the room. The sweat was beginning to drip from my body, splashing down on her stomach.

“Cum with me Lauren, I’m almost there, make me cum, you’re filling me up, I can feel you all the way inside me. I’m gonna cum!”

With a long drawn out wail, Caitlyn came again, beating me to it as I slammed my pussy against hers, the dildo joining us together, thrusting a few more times I erupted as well. Slamming myself to the hilt inside her pussy I ground my cunt against her, grinding the dildo deep inside of her, rubbing the base on my clit.

I could feel myself squirting out around the strap as it split my pussy lips as the waves of pleasure rolled over me, more intense than any orgasm I’d ever had, I thought it would never stop.

Somehow I held myself upright above Caitlyn as her orgasm took control, she cried out my name several times, yelling it out for the world to hear, no longer afraid that our parents might hear us.

“I love you Lauren, you’re making me cum so much! Oh god I love you!” She tensed up, arching her back up off the bed, holding her breath, tendons in her neck straining as she rode out her orgasm.

After several long moments, she finally relaxed, collapsing back onto the bed, panting for breath, her eyes half closed and mouth hanging open.

I eased the dildo out of her pussy, half expecting to see a pool of cum dribbling out of her, but instead there was just a little blood mixed with her own cum.

Moving her leg out of the way, I lay down beside her, draping an arm across her stomach, resting my head on her shoulder. I was exhausted, I never knew fucking took so much energy and I needed to recover after such an intense experience.

We both just lay there for several minutes, coming down from our incredible high. Finally Caitlyn broke the silence.

“Was it worth it? The wait I mean?”

“You really need to ask? If I’d known that this was your plan, I would have waited longer, at least a day, maybe even two!”

We both quietly laughed, too exhausted to do anymore. Content in our love for each other, we both eventually drifted off to sleep.

Articles similaires

Juin et juillet (2ème essai)

Il était 18h30 vendredi soir quand je rentrais du travail. J'ai erré dans la maison à la recherche de July, ma femme depuis 10 ans. Il y avait une grande cocotte qui cuisait lentement sur la cuisinière. C'était bon signe. Finalement, je suis sorti à l'arrière de la maison jusqu'à notre piscine. Là, sur deux fauteuils inclinables, se trouvaient July et son amie proche June, toutes deux nues. « Que se passe-t-il ? », ai-je demandé. « June a rompu avec son petit ami. Je lui ai dit qu'elle pouvait emménager ici, avec nous. Nous avons discuté de la façon dont...

418 Des vues

Likes 0

College Town - Partie 4 - Des adolescents méchants

Adam pouvait à peine regarder Jess qui était assise sur le lit recouverte du sperme d'un autre homme. Il s'assit sur le bord du lit en se demandant pourquoi il n'avait pas encore fui la pièce alors que de grosses gouttes blanches de jus de Jason roulaient du front de sa petite amie, le long de son nez et dans son œil gauche. Il n'était pas tout à fait sûr si sa petite amie avait eu l'intention de l'humilier ou si elle avait juste été prise dans le moment et avait dit et fait des choses qu'elle n'aurait pas dû. Ses...

364 Des vues

Likes 0

CRAIGSLIST SEXE

C'est ma première histoire alors dis-moi ce que je devrais faire mieux la prochaine fois !! C'est aussi une histoire vraie j'espère qu'elle vous plaira !! Quand j'avais 18 ans, j'étais vraiment dans le placard. Personne dans mon école ne savait que j'étais bisexuelle et le fait que toute la journée je rêverais et fantasmerais d'avoir une bite dans la bouche. Avant de vous parler de l'histoire, laissez-moi vous parler un peu de moi-même. J'ai 18 ans 5'7 140 et je suis en forme athlétique étant donné que j'ai lutté; mais c'est une histoire pour une autre fois ;). J'ai aussi...

364 Des vues

Likes 0

Quatre ans après la pêche au thon

C'est maintenant l'hiver 2009 presque cinq ans depuis notre grand voyage de pêche. Vous avez peut-être lu mon histoire sur un voyage de pêche au thon où ma femme était «malade» et est restée à la maison et j'ai emmené un de nos amis pêcher. C'est au cours de ce voyage où elle m'a dit qu'elle s'était interrogée sur ma bite depuis ou à l'université il y a de nombreuses années. Nous avons fini par avoir du bon sexe tous les trois sur mon bateau dans l'océan. Aucun de nous n'a jamais parlé de ce jour pendant près de cinq ans...

384 Des vues

Likes 0

Fantaisie réalisée

FANTAISIE RÉALISÉE Elle souffrait. Elle l'a mérité. Elle avait été folle, ses désirs avaient brouillé son bon sens et l'avaient amenée à agir de manière impulsive. Elle l'avait rencontré en ligne et même si dès le début son instinct lui avait dit qu'il pouvait être dangereux mais quand il a décrit comment il l'utiliserait, il a excité son désir masochiste et elle n'a pas pu résister à la tentation. Alors elle était allée là où il le lui avait dit, puis elle avait fait ce qu'il lui avait dit de faire. « Lorsque vous y arriverez, vous verrez une camionnette noire...

379 Des vues

Likes 0

La nouvelle vie d'Aria Pt3

Aria Je me suis réveillé en sursaut dans les bras de mon père. « Qu'est-ce qui ne va pas, Aria ? » me demanda-t-il avec inquiétude. Juste un rêve 'bizarre', je suppose. Je transpirais et tremblais. Le roi a dû s'en apercevoir. « Tu es venu pendant que tu dormais. Vous êtes venu beaucoup ces derniers jours. Il m'a pris dans ses bras et m'a serré fort. Au moment où j'étais de retour dans ses bras, j'ai commencé à envelopper mon corps autour du sien, cherchant plus. Papa, s'il te plaît, suppliai-je. Absolument, Aria. Sur ce, il a commencé à m'embrasser et m'a allongé...

388 Des vues

Likes 0

Rêve d'anniversaire

Bonne nuit, les enfants, et merci encore pour les super cadeaux. D'accord, maman... et nous pouvons dire que tu vieillis puisque tu vas te coucher si tôt. Je ne suis pas vieux, gamins... Je viens de passer une très longue journée et j'ai besoin de dormir. Bien sûr, maman, quoi que tu dises et vos enfants éclatent de rire alors que vous quittez le salon et retournez dans votre chambre. Vous fermez et verrouillez la porte derrière vous, puis vous vous déshabillez. Une douche rapide, pensez-vous, et vous partirez pour un sommeil bien mérité. Vous souriez à vous-même en pensant au...

382 Des vues

Likes 0

Sucer et avaler_(1)

Cela faisait longtemps que je pensais à ça, qu'est-ce que ça ferait de sucer un mec ? Qu'est-ce que ça ferait d'avoir une vraie bite qui glisse dans mon cul ? J'ai 39 ans et je suis marié et je n'ai jamais eu cette démangeaison correctement grattée. Bien sûr, ma femme a utilisé des sangles, mais cela ne s'est jamais senti tout à fait bien. Je devais le découvrir alors j'ai commencé mes recherches sur les branchements locaux pour les hommes. Finalement, j'ai trouvé un gars qui était Bi-Curieux et vivait sur place, pour sa vie privée, nous l'appellerons David. David...

361 Des vues

Likes 0

Mon esprit était gelé dans ton amour

Chapitre 1: C'était la pire chance qu'ils aient jamais eue. Un blizzard anormal les avait bloqués dans leur dernière planque et ils avaient raté leur vol prévu hors du pays. Red avait été en contact avec Dembe pour lui faire savoir qu'ils ne pourraient pas se rendre à la piste d'atterrissage où son jet privé était en attente, attendant de les emmener à l'étranger. Le retard leur coûterait sans aucun doute quelques désagréments : Red avait espéré être réuni avec Dembe maintenant, les nerfs de Lizzie étaient à bout de nerfs, et pour couronner le tout, c'était la veille de Noël...

359 Des vues

Likes 0

Le visiteur

Le visiteur Je travaille dans un bon restaurant près de Mt. Rainer à WA. Nous recevons beaucoup de touristes en ville à cause du paysage, donc j'ai l'habitude de rencontrer des gens du monde entier. Je suis plutôt timide, mais quand je suis au travail, je dois être sociable et amical. Parfois, c'est vraiment pénible d'être amical avec certains des visiteurs de l'extérieur de la ville qui viennent ici pour manger. Mais hier, c'était différent. Un grand monsieur plus âgé est venu au restaurant pour un dîner tardif. Il était seul et était du genre calme, mais avait un beau sourire...

295 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.